Le VP Osinbajo salue les efforts du gouverneur de l’État de Nasarawa en matière d’industrialisation

Propos recueillis par Amina Mohammed depuis Lafia, la capitale

0 46

Le vice-président, le professeur Yemi Osinbajo, a félicité le gouverneur de l’État de Nasarawa, Abdullahi Sule, pour sa vision et sa volonté politique inébranlable d’industrialiser l’État.

Le Vice-président a fait cet éloge lors de son discours d’ouverture du Sommet d’investissement de Nasarawa 2022, qui s’est déroulé sur deux jours à Lafia, la capitale de l’État.

Tout en reconnaissant le thème du sommet, “Nasarawa Diamond in the Rough”, Osinbajo a noté que l’État de Nasarawa a un énorme potentiel, en particulier dans l’agriculture et l’exploitation minière, qui nécessiterait toutefois un polissage pour briller.

Il a également identifié la proximité de l’État avec la capitale FCT comme un autre potentiel pour la génération de recettes internes provenant de l’impôt sur le revenu des travailleurs résidant dans l’État de Nasarawa mais travaillant à Abuja.

Le vice-président a attribué le succès de l’événement à la vision et à la volonté politique sans équivoque de l’ingénieur Sule et de son équipe.

“C’est crucial et nous l’avons vu démontré par la clarté de la vision et la détermination à faire avancer les choses. Le gouverneur a défini une vision très tôt dans la vie de l’administration en ces termes : ‘Réorganiser l’État de Nasarawa pour une industrialisation rapide'”, a-t-il noté.

Osinbajo a félicité le gouverneur pour avoir initié des réformes à travers l’instrument de la stratégie de développement économique de Nasarawa (NEDS) qui définit une série de réformes couvrant le système de facturation central et la facilité de faire des affaires, ce qui a conduit à la création de l’Agence de développement des investissements de Nasarawa (NASIDA).

Le vice-président a notamment souligné que le système de facturation centralisée a permis d’augmenter considérablement le revenu intérieur brut de l’État, qui est passé de 12,48 mille milliards de Nairas en 2020 à 20,8 mille milliards de Nairas en 2022, malgré l’apparition de la pandémie de coronavirus.

Il a également applaudi les réformes de l’administration foncière dans l’État, qui accélèrent l’acquisition des terres et encouragent les investisseurs.

Leave A Reply

Your email address will not be published.