La révision de la loi électorale s’avère effective pour la démocratie au Nigeria (Porte-parole de la Chambre basse)

Détails avec Lawan Hamidu, Abuja

0 33

Le président de la commission des médias et des affaires publiques à la Chambre des représentants, Benjamin Kalu, a noté que l’amendement de la loi électorale nigériane de 2022 s’avère effectif pour la stabilité de la démocratie nationale.

M. Kalu a expliqué, lors d’une réunion avec les correspondants de l’Assemblée nationale, que les statuts de la plupart des partis politiques prévoient que le président et les anciens présidents et leurs adjoints, les gouverneurs et les anciens gouverneurs et leurs adjoints, les législateurs et les anciens législateurs ainsi que d’autres responsables sont des délégués aux primaires des partis.

Il a ajouté que l’article 84 (8) de la loi aurait privé de leurs droits certaines personnes qui devraient normalement être des délégués automatiques aux primaires des partis politiques.

“L’amendement d’aujourd’hui vise à permettre à la Chambre d’examiner correctement cette question et d’amender cette section afin de faire de ces personnes des délégués automatiques aux primaires des partis politiques”, a expliqué M. Kalu.

Il a salué la décision du Sénat qui avait précédemment refusé d’adopter la même section de la loi électorale qui supprimait la clause 84 (8) de la loi originale.

Le président a également salué la décision de la chambre législative supérieure de s’en tenir au délai de 180 jours prévu par la nouvelle loi pour que les partis politiques présentent leurs candidats avant les élections.

Leave A Reply

Your email address will not be published.