Le Nigeria salue le Royaume-Uni pour avoir inscrit IPOB sur la liste de groupe terroriste

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 143

La présidence déclare que le Nigeria salue la décision du Royaume-Uni de proscrire le Peuple autochtone du Biafra (IPOB) en tant que groupe terroriste.

Garba Shehu, l’assistant spécial principal du président chargé des médias et de la publicité, a fait connaître la position du gouvernement dans un message vendredi ;

“L’organisation sécessionniste violente est depuis longtemps proscrite en tant que telle au Nigeria, où elle mène la majorité de ses activités meurtrières.

“Nos alliés britanniques ont mis si longtemps à faire de même pour deux raisons : premièrement, les poches profondes du réseau international de bailleurs de fonds de l’IPOB, qui permettent aux avocats et aux trafiquants d’influence de faire pression et de blanchir les activités de leur client devant les tribunaux occidentaux ; deuxièmement, l’influent réseau de communication de l’IPOB, composé de chaînes de télévision et de stations de radio – dont Radio Biafra, basée à Londres – utilisé avec beaucoup d’efficacité pour diffuser des informations erronées à l’étranger et inciter à la violence dans le pays.

“Les prochaines étapes sont claires : maintenant que l’IPOB a été désigné à juste titre comme un groupe terroriste, les autorités britanniques devraient, selon nous, confisquer ses actifs, fermer ses canaux de communication et interdire la délivrance de visas aux fondateurs de l’IPOB au Nigeria.

“De telles sanctions ont joué un rôle essentiel dans la lutte contre d’autres groupes terroristes. Et ne vous y trompez pas : l’Afrique est aujourd’hui un terreau fertile pour la terreur, avec des groupes locaux et internationaux qui gagnent en puissance sur tout le continent, prospérant sur la dévastation économique de la pandémie.

“Les services de renseignement et les forces de sécurité du Nigeria sont les premières lignes de défense contre ces groupes, notamment ISIS et Boko Haram, affilié à Al-Qaïda. Nous comptons sur le soutien de nos alliés occidentaux.

“Le règne de terreur de l’IPOB et de son unité paramilitaire forte de 50 000 hommes a vu des villages massacrés, des bus scolaires incendiés et des maisons de politiciens bombardées. Grâce à leur réseau international de stations de radio et de télévision, ils menacent de nouvelles violences si leurs demandes ne sont pas satisfaites, tout en incitant à la violence et aux tensions religieuses et ethniques entre les populations chrétiennes et musulmanes du Nigeria.”

Le porte-parole présidentiel demande donc instamment que des mesures urgentes soient prises pour bloquer le soutien financier apporté au groupe interdit.

“Leurs porte-paroles et leurs portefeuilles sont leurs outils les plus efficaces ; ce sont ces atouts que les alliés du Nigeria doivent cibler en priorité. Et l’heure n’est pas à la complaisance.

“Nous remercions le Royaume-Uni pour son action décisive et demandons à nos amis américains de tenir compte de nos appels et de suivre le mouvement en désignant ce groupe terroriste meurtrier pour ce qu’il est. Dans toute l’Afrique, de plus en plus, ce qui était autrefois de petits groupes localisés prennent de l’ampleur et de l’influence et se connectent à des réseaux mondiaux de terreur. Le monde libre et démocratique doit agir maintenant pour les éradiquer avant de causer plus de malheur.”

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.