Législatives au Royaume-Uni : les conservateurs sanctionnés, selon les premiers résultats

0 72

Selon de premiers résultats, le Parti conservateur a perdu 53 sièges dans les conseils locaux aux élections locales au Royaume-Uni. Ce scrutin, dont les résultats définitifs sont attendus vendredi, a valeur de test pour le Premier ministre, Boris Johnson.

Les premiers résultats des élections locales qui se sont déroulées, jeudi 5 mai, au Royaume-Uni apparaissent comme une sanction pour le Parti conservateur. Selon eux, il a perdu 53 sièges dans les conseils locaux. Le Parti travailliste a, de son côté, gagné un siège et les Libéraux-démocrates en ont obtenu 27.

“Ces résultats confirment que le Parti conservateur a subi une sorte de rejet de la part de l’électorat”, explique John Curtice, professeur de politique à l’université de Strathclyde.

Les résultats définitifs, attendus plus tard vendredi, représenteront un instantané de l’opinion publique britannique, le plus important depuis que le Parti conservateur a obtenu une majorité écrasante lors des élections législatives de 2019.

L’élection des conseils locaux est le premier scrutin au Royaume-Uni depuis la litanie de révélations sur des fêtes tenues au 10, Downing Street, la résidence du chef du gouvernement, pendant les confinements liés à l’épidémie de Covid-19.

Le vote porte sur près de 7 000 sièges de conseillers locaux à travers le Royaume-Uni. Il déterminera la composition de 140 autorités gouvernementales locales, qui gèrent les services publics au quotidien.

Avec Reuters

Leave A Reply

Your email address will not be published.