Présidentielle 2023 : le gouverneur d’Ekiti officialise sa candidature, affirme qu’il s’attaquera à l’insécurité de manière holistique

Détails avec Aanya Igomu, Abuja

0 91

Originiare du Sud-ouest du Nigéria, le gouverneur de l’État d’Ekiti, Kayode Fayemi, promet que si jamais il est élu président, il s’attaquera aux défis sécuritaires du Nigeria de manière holistique en utilisant un système de sécurité intégré.

Le gouverneur Fayemi a fait cette déclaration lorsqu’il a annoncé publiquement à Abuja son intention de se présenter à l’élection présidentielle sous l’ombrelle du parti au pouvoir, All Progressives Congress (APC).

D’après le gouverneur, après des consultations approfondies, il a décidé de se présenter à la présidentielle sous l’égide de l’APC car il a un programme bien pensé pour le Nigeria.

Tout en énumérant ses plans pour développer le pays, il a fait remarquer que cela ne pouvait être réalisé que si le système de planification du gouvernement était bien développé.

“Pour y donner plein d’effet, des programmes d’action concrets seront lancés dans des domaines prioritaires qui permettront de redonner de la crédibilité à l’État nigérian, de promouvoir un contrat social renforcé et de rénover l’identité nationale.

” En tant que porte-drapeau de l’APC, je dirigerai la mise en œuvre d’une réponse holistique et intégrée aux crises sécuritaires multiformes auxquelles nous sommes confrontés.

À cette fin, le rééquipement de nos forces armées, des agences de renseignement et des gardes-frontières sera poursuivi en tandem avec une refonte de notre système de maintien de l’ordre et la mise en place progressive de politiques sociales universelles audacieuses qui nous permettront de lutter de manière décisive contre la pauvreté et d’améliorer le capital humain et la sécurité.”

Le gouverneur Fayemi, qui a répondu aux questions du public tout en abordant une question sur la façon de lutter contre l’impunité, a noté que les dirigeants nigérians manquent de courage pour faire ce qui est juste.

“Ce qui manque également au Nigeria, c’est le leadership, le courage de faire ce qui est juste.

“Certaines personnes se considèrent comme des principautés et des personnes qui croient qu’elles sont les propriétaires de ce pays et qu’elles peuvent faire ce qu’elles veulent. Ils pensent également que la loi ne peut pas les sanctionner.

“Nous ne serons pas arbitraires, mais nous serons très sournois pour faire respecter l’État de droit et l’accès à la justice pour tous les Nigérians. Il existe différents niveaux d’impunité.

“L’impunité règne parce que notre système judiciaire a été paralysé et parce que l’ensemble du système du secteur de la justice de notre pays est problématique. Si nous regardons le parcours de l’enquête à la condamnation du crime, nous aurions oublié que la personne a commis le crime.

“Je pense que la rapidité de la justice, l’accès à la justice, la responsabilité dans la société sont des domaines auxquels nous devons prêter attention.

“Nous devons également soutenir nos huissiers de justice afin de ne pas les tenter à nouveau de recourir à d’autres comportements répréhensibles parce que l’État n’a pas pris ses responsabilités en termes de rémunération, en termes de soutien aux huissiers de justice.”

Concernant le mode d’élection primaire, le gouverneur Fayemi a intimé qu’il était d’accord avec le mode direct ou indirect d’une élection primaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.