Le Nigéria renforce certains producteurs de palmiers à huile dans l’État d’Edo

0 108

Pour stimuler la chaîne de valeur du palmier à huile dans le pays, le ministère fédéral de l’Agriculture et du Développement rural (FMARD) s’est associé à l’Institut nigérian de recherche sur les palmiers à huile (NIFOR) pour former les agriculteurs de palmiers à huile dans l’État d’Edo.

S’exprimant lors de l’atelier qui s’est tenu à Bénin, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Muhammed Abubakar, a souligné que les agriculteurs seraient formés sur la gestion des parasites et de la fertilité des sols.

M. Abubakar a indiqué que la chaîne de valeur du palmier à huile faisait partie des chaînes de valeur des produits de base promues par le ministère, soulignant la nécessité de renforcer les capacités des parties prenantes dans le secteur.

Représenté par le directeur adjoint du ministère, M. Chukwuemeka Ukattah, le ministre a précisé que l’objectif de la formation était de faire en sorte que le Nigeria devienne un producteur majeur de palmiers à huile, au niveau mondial.

“Certaines des réalisations enregistrées par le ministère dans sa tentative d’améliorer la chaîne de valeur du palmier à huile comprennent la production de 180 000 noix germées améliorées par le NIFOR.

“Ces noix doivent être distribuées aux producteurs d’huile de palme dans les 27 États producteurs d’huile de palme et le ministère a créé deux centres de traitement de l’huile de palme équipés pour la production d’huile de palme brute.

“D’autres intrants agricoles achetés pour être distribués aux agriculteurs sont des casse-noix et des séparateurs de palmiers, des ciseaux à palmiers à huile et des moissonneuses motorisées, entre autres”, a-t-il révélé.

Le directeur du bureau FMARD d’Edo, M. Wellington Omoragbon, a fait valoir que le ministère avait organisé une série de programmes de renforcement des capacités et d’autonomisation le long des chaînes de valeur de l’igname, du riz, du manioc, de la pomme de terre et de la noix de cajou, entre autres.

Il a également noté que le ministère avait fourni des services de soutien aux infrastructures agricoles aux communautés agricoles d’Edo sous la forme de routes de desserte, d’approvisionnement en eau en milieu rural et de lampadaires solaires, dont le NIFOR a bénéficié.

Dans son discours, le directeur exécutif du NIFOR, Dr Celestine Ikuenobe, a exhorté les agriculteurs à profiter de l’atelier pour gagner un meilleur revenu. Ikuenobe, représenté par un directeur, Dr Isona Gold, a renchéri que le NIFOR s’était engagé à repositionner le secteur des palmiers à huile pour en faire un secteur très important de l’économie, fournissant des emplois et des revenus.

Entretemps, AgroNigeria a recueilli que FMARD a également distribué 200 ciseaux de récolte de fruits de palmier à huile et 1000 litres d’engrais organique de parcours aux agriculteurs au cours de la formation.

Leave A Reply

Your email address will not be published.