Eid-Al-Fitr à Kano : le gouverneur interdit l’usage de bannières et d’affiches politiques

0 94

Dans le Nord du Nigéria, le gouverneur de l’État de Kano, Abdullahi Ganduje, a interdit l’usage de bannières et d’affiches politiques pendant les prières de l’Aïd et autres festivités.

Dans un message de Sallah signé par le commissaire à l’information de l’État, M. Muhammad Garba, dimanche à Kano, le gouverneur Ganduje a fait valoir que de telles mesures entraînaient des distractions pendant les prières.

Si les prières de l’Aïd, a-t-il ajouté, sont un rituel essentiel après un mois de jeûne du Ramadan, les autres festivités visent à mettre en valeur le riche patrimoine culturel de Kano.

“Il est donc inapproprié, voire irrespectueux, pour des personnes ou des partis politiques de réduire ces lieux à des terrains de rassemblements ou de campagnes.”

Selon lui, à chaque fois qu’ils hissaient des affiches lorsque des personnes de différentes sensibilités politiques convergeaient sur les lieux de l’Aïd et du durbar traditionnel au Palais de l’Emir, cela pouvait être une porte ouverte à la violence politique.

Il a également averti les individus d’éviter d’encourager les rassemblements politiques sous quelque prétexte que ce soit pendant les célébrations, en violation de la loi électorale.

Il a aussi conseillé aux politiciens de l’État de respecter le calendrier des activités de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) pour les élections générales de 2023.

Le gouverneur a chargé les agences de sécurité de l’État de prendre des mesures contre tout acte déviant susceptible de rompre la paix qui règne dans l’État.

Il a finalement félicité les musulmans à l’occasion de l’Eid-el-Fitr et leur a demandé de continuer à prier pour la paix dans l’État et au niveau national.

Leave A Reply

Your email address will not be published.