CAN féminine: le Nigeria sera prêt à gagner selon Randy Waldrum, le sélectioneur des Super Falcons

0 61

L’entraîneur des Super Falcons, Randy Waldrum, affirme que le Nigeria sera “prêt à gagner” tous ses matches de groupe lors de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations féminine TotalEnergies.

Le tirage au sort de la phase de groupe de la WAFCON 2022 a eu lieu à Rabat vendredi soir, et les Super Falcons ont renoué avec l’Afrique du Sud, après avoir été placés dans le groupe C aux côtés du Botswana et du Burundi.

Les Nigérianes ont subi une défaite 1-0 contre les Banyana Banyana lors de la phase de groupe mais ont rebondi pour remporter la WAFCON pour la neuvième fois de leur histoire en 2018.

Bien qu’elles se soient inclinées face à l’Afrique du Sud en finale de la Coupe Aisha Buhari en septembre dernier, Waldrum espère que son équipe pourra aller jusqu’au bout cette fois-ci, et il a hâte d’affronter trois équipes aux qualités très distinctes.

“Les matches nuls sont toujours intéressants et imprévisibles. Nous allons donc nous concentrer sur la préparation de chacun d’entre eux”, a déclaré Waldrum à CAFOnline.com après le tirage au sort.

“Avec ce tirage particulier, notre approche sera celle de respecter nos adversaires et de comprendre que n’importe quel adversaire peut gagner si nous ne sommes pas préparés à jouer.”

Les championnes en titre ont dominé les géantes ouest-africains que sont le Ghana et la Côte d’Ivoire, respectivement 2-1 et 3-0 sur l’ensemble des deux matches, pour se qualifier pour la phase finale et poursuivre leur rêve d’une dixième et quatrième couronne africaine consécutive.

Tout en faisant preuve d’empathie envers les Ghanéens et les Ivoiriens, le tacticien américain a admis que les matches de qualification contre les deux équipes constituaient une bonne préparation pour l’équipe avant la nouvelle compétition continentale à 12 nations.

“La façon dont les équipes ont été réparties avant la WAFCON est regrettable. Le Ghana et la Côte d’Ivoire méritent tous deux de participer à la Coupe du monde. Il me semble que la CAF voudrait que ses meilleures équipes représentent l’Afrique”, regrette l’homme de 64 ans.

“Cela dit, ces matches aident certainement nos joueurs à savoir ce dont nous sommes capables, à mettre en évidence la force de notre équipe et les possibilités qui s’offrent à nous.”

Les neuf fois championnes d’Afrique ont commencé leur préparation par une double confrontation avec le Canada, championne olympique en titre, en avril. Les Falcons se sont inclinées 2-0 à l’aller, avant de perdre deux fois l’avantage et de faire match nul 2-2 au retour.

L’équipe de Waldrum est différente de celle qui s’est inclinée face à l’Afrique du Sud lors du tournoi ABC 2021, mais il sera impatient d’affronter les finalistes de 2018 car il sait que son équipe abordera le match d’ouverture avec un point à prouver.

“Nous respectons l’Afrique du Sud mais nous connaissons aussi la situation de la dernière fois que nous les avons affrontés”, a précisé l’ancien entraîneur de Trinité-et-Tobago.

“Nous serons prêts et préparés à gagner comme nous le serons avec toutes les équipes de notre groupe. Jouer des équipes comme le Canada, médaillé d’or olympique, et bien jouer nous montre les sommets que nous sommes capables d’atteindre.
“Nous devons rester concentrés et continuer à nous améliorer dans certains domaines afin de devenir une puissance mondiale, ce que nous sommes capables de faire.”

Le Nigeria a remporté un troisième titre consécutif et un neuvième record au Ghana 2018 et Waldrum aura pour objectif de guider le pays vers un autre titre et une neuvième place pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023 qui sera co-organisée par l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

“La première priorité reste évidemment de se qualifier pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA. Cela a toujours été l’objectif pour nous”, a-t-il ajouté.

“Cela signifie que nous devons avoir du succès en phase de groupe. Nous voulons et nous attendons toujours à gagner chaque fois que nous entrons sur le terrain, donc notre objectif sera aussi de remporter la CAN féminine.”

Le Nigeria ouvrira sa campagne contre l’Afrique du Sud le 4 juillet au stade Prince Heritier Moulay El Hassan de Rabat et affrontera le Botswana trois jours plus tard. Ils concluront ensuite la phase de groupe contre les débutants du Burundi le 10 juillet.

Leave A Reply

Your email address will not be published.