Le président ukrainien réitère son souhait de s’exprimer devant l’UA

0 94

Le président ukrainien a réitéré jeudi son vœu de s’adresser à l’Union africaine afin de défendre la cause de son pays en guerre contre la Russie. Depuis le début du conflit il y a plus de deux mois, Volodymyr Zelensky multiplie les interventions à distance auprès de divers institutions étrangères telles que le Parlement européen, français, israélien, canadien ou encore le Congrès américain.

Selon Dalvarice Ngoudjou, spécialistes des relations internationales, si le président Volodymyr Zelensky souhaite absolument cet échange c’est qu’il s’est “rendu compte qu’une grande partie des États africains se sent beaucoup plus proche de la Russie que de l’Ukraine”. Le Camerounais ajoute que si le dirigeant veut avoir un poids au sein des instances internationales il sait qu’il faut qu’il s’appuie sur “le continent africain”.

C’est la deuxième fois que le président Zelensky demande à être reçu par l’Union africaine. Sa précédente sollicitation auprès du président de l’organisation panafricaine et du Sénégal Macky Sall il y a deux semaines, n’avait pas abouti. Lors d’un vote aux Nations Unies pour condamner l’invasion russe de l’Ukraine le 2 mars, sur les 54 pays africains, 28 ont soutenu la motion, 17 se sont abstenus et huit n’ont pas participé au vote. Un autre vote le 7 avril dernier au sujet de la suspension de la Russie du Conseil des droits de l’homme a récolté neuf refus, 24 abstentions et 11 pays n’ont pas participé au vote. Ces résultats constituent des preuves que le continent est bel est bien divisé sur la question de la stratégie à aborder au sujet de la guerre russo-ukrainienne. Et pour cause, Moscou est un investisseur et allié militaire précieux pour le continent.

Depuis le début de la guerre, l’Occident dans sa grande majorité soutient militairement et politiquement l’Ukraine, or depuis la décolonisation de l’Afrique, un grand nombre de pays souhaite se détacher de ses anciens liens avec les pays colonisateurs et a opté pour un nouveau partenaire, la Russie.

Pour le moment, l’Union africaine n’a pas indiqué si elle acceptait ou non la demande du dirigeant ukrainien. Le président de la commission a toutefois rappelé qu’il appelait un nouvelle fois a une solution pacifique du conflit.

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.