Ekiti 2022 : la mouvance politique APC vise la victoire

Correspondant: Timothy Choji, Abuja

0 38

Le président national du parti au pouvoir au Nigeria, All Progressives Congress (APC), Abdullahi Adamu, a exprimé son optimisme quant à la victoire du parti aux prochaines élections du gouverneur de l’État d’Ekiti, prévues en juin prochain.

M. Adamu a exprimé son point de vue à Abuja vendredi, lorsqu’il a officiellement présenté le candidat de l’APC aux élections au Président Muhammadu Buhari.

Selon ses mots : “Nous sommes venus présenter M. Abiodun Abayomi Oyebanji, qui est le candidat au poste de gouverneur de notre grand parti, l’APC, aux prochaines élections du 18 juin 2022. Il est sorti vainqueur après l’élection primaire très approfondie et transparente.

“Nous sommes venus le présenter pour obtenir les bénédictions du président et pour que le président, le père et le leader de notre parti, lui présente officiellement l’étendard de notre grand parti, l’APC, ce qui vient d’être fait. Le président était très heureux de recevoir le candidat et, par la grâce de Dieu, le gouverneur d’Ekiti.”

Les primaires présidentielles

Lorsqu’on lui a demandé de commenter sur la façon dont l’APC espère organiser des élections primaires présidentielles sans rancœur, le président a révélé que le processus sera libre et équitable et va aboutir à l’émergence d’un candidat acceptable.

“Nous sortirons, par la grâce de Dieu et au moment opportun, avec un candidat que la convention de notre grand parti choisira. Je ne veux pas spéculer, mais mon devoir en tant que président du parti est d’écouter les hommes, les dirigeants et les parties prenantes de notre parti pour voir ce qui sera le mieux le moment venu”, a-t-il déclaré.

Coût des formulaires de nomination

Expliquant pourquoi le coût des formulaires de nomination pour le parti est élevé, avec celui des candidats à la présidence fixé à N100, 000, 000, Adamu a renchéri que le parti devait le faire afin de mobiliser suffisamment de fonds pour le fonctionnement du parti ainsi que ses campagnes pour les élections générales de l’année prochaine.

“Sur la question du coût de nos formulaires, nous avons écouté les voix et les cris de nos partisans et de nos adversaires et nous n’avons aucun regret, nous avons fait nos devoirs et nous savons ce qu’il faut pour passer par les primaires, les campagnes présidentielles et l’élection d’un président.

“Nous savons aussi qu’il y a des citoyens qui sont qualifiés pour concourir mais qui ne sont pas des candidats sérieux et qui vont faire valoir leurs droits et créer des problèmes pour notre parti. De même, nous savons qu’il existe des partis politiques qui n’ont aucune chance de remporter l’élection présidentielle au Nigeria, mais qui vont parrainer des personnes dans des partis qui ont des chances de remporter l’élection afin de causer des problèmes ou de détourner l’attention.

“Au-delà de cela, oui, nous sommes au pouvoir et nous devons montrer l’exemple. Nous ne voulons pas continuer à mendier des fonds, surtout dans une année électorale comme celle-ci. Nous voulons donc nous assurer que nous sommes capables de mobiliser suffisamment de fonds pour soutenir nos efforts en vue de remporter les élections”, a précisé le président de l’APC.

Il a révélé que l’APC n’a pas encore décidé de quelle partie du pays serait issu son candidat à la présidentielle.

Leave A Reply

Your email address will not be published.