Lutte contre le vol de pétrole brut : la marine nigériane enregistre de succès

Propos recueillis par Martha Obi, Abuja

0 152

Dans le cadre de l’opération DAKATAR DA BARAWO (OPDDB) lancée par la marine nigériane, les efforts incessants du service pour lutter contre l’augmentation des vols de pétrole brut (COT) et les actes connexes de sabotage économique ont permis d’enregistrer de nouvelles arrestations et saisies au cours de la troisième semaine de l’opération.

Dans un communiqué, le porte-parole de la Marine, le Commodore Aoayo-Vaughan, qui a révélé cela à Abuja, a noté que “le navire de la Marine nigériane (NNS) DELTA à Warri, a désactivé un site de raffinage illégal (IRS) autour de Sara creek”.

Vaughan a noté que l’IRS avait 16 fours, 16 réservoirs de stockage en métal et 3 larges fosses remplies d’environ 500.000 litres d’AGO illégalement raffiné, ainsi que 700.000 litres de pétrole volé.

700 000 litres de pétrole brut volé, un générateur et 4 machines à pomper. De même, un IRS à Asugbo creek à Warri a été découvert avec 6 fours, 12 réservoirs de stockage en métal et 5 grandes fosses contenant tous environ 600 000 litres de pétrole brut volé, dont 200 000 litres d’AGO illégalement raffiné et environ 150 000 litres de boue.

De même, à la suite d’une série de reconnaissances aériennes, la base opérationnelle avancée (FOB) FORMOSO dans l’État de Bayelsa a effectué, le 19 avril 2022, un raid sur un IRS à Ereweibio creek dans la collectivité locale de Brass.

En conséquence, 7 grands fours de cuisson, 10 grands réservoirs de stockage métalliques et des fûts, tous chargés d’environ 400 000 litres d’AGO illégalement raffiné et de 20 000 litres de PMS soupçonné d’être illégalement raffiné, ont été découverts.

Selon lui, le site comportait également 5 grandes fosses contenant environ 700 000 litres de pétrole brut volé.

Il a noté que deux machines de pompage, un générateur à essence, une pompe submersible et une tronçonneuse ont également été découverts sur le site et détruits.

Il a ajouté qu’“un IRS à Lelemu creek à Warri South-West a été découvert”.

Selon lui, au cours de l’opération, 19 fours, 26 réservoirs de stockage métalliques et 2 fosses creusées contenant environ 250 000 litres de pétrole brut présumé volé et 50 000 litres d’AGO illégalement raffiné ont été détruits.

Afin d’assurer la désactivation effective des IRS, le NNS DELTA a mené, le 21 avril 2022, des opérations de nettoyage des marécages au cours desquelles un IRS précédemment identifié autour de la crique Egwa à Warri a été détruit.

Au cours de l’opération, 16 fours, 31 réservoirs de stockage métalliques et 7 grandes fosses, tous remplis d’environ 850 000 litres de pétrole brut volé, ont également été désactivés.

Par ailleurs, près de la crique de Lelemu, dans la région de Warri South West, dans l’État du Delta, le personnel de la NNS DELTA a de nouveau découvert 22 fours IRS, 12 réservoirs de stockage métalliques et 5 grandes fosses contenant environ 150 000 litres de pétrole brut volé.

Environ 150 000 litres de pétrole brut volé. Dans une autre crique IRSoffLelemu, 19 fours, 42 réservoirs de stockage et 14 grandes fosses contenant environ 300 000 litres de pétrole brut volé, ainsi qu’environ 200 000 litres d’AGO illégalement raffiné, 100 000 litres de DPK illégalement raffiné et 100 000 litres de boue de pétrole brut présumé ont tous été détruits.

Dans un développement connexe mais sans précédent, le NNS LUGARD, dans l’État de Kogi, a découvert un IRS le 22 avril 2022, au large de la communauté d’Akili-Ozizor de l’AGL d’Ogbaru, dans l’État d’Anambra, dans le cadre de l’OPDDB. Au cours de l’opération, 4 fours fabriqués localement, 7 réservoirs de stockage en métal, 4 grandes fosses dont 2 étaient destinées au stockage d’environ 48 000 litres de pétrole brut volé ont tous été détruits.

Il a noté que le même jour, le NNS VICTORY à Calabar a fait une descente dans un garage de camions-citernes le long de Harbour road dans la ville et a saisi un réservoir de stockage contenant environ 45 000 litres de pétrole brut présumé illégalement raffiné. De même, un camion-citerne chargé de 33 000 litres d’AGO soupçonné d’être raffiné localement a été saisi et son propriétaire a été arrêté. En outre, environ 58 barils d’AGO raffiné localement ont également été saisis.

De plus, le NNS SOROH à Yenagoa a intercepté un bateau en bois dans la zone d’Otuokpot le long de la crique de Kolo. Le bateau en bois était chargé de 60 000 litres d’AGO illégalement raffiné et plus de 100 sacs du même produit.

Selon lui: “les articles du bateau, dont une machine à pomper, un moteur hors-bord Yamaha 40HP et une ancre de bateau de fabrication locale contenant les produits, ont été détruits au bord de l’eau à Ogbia”.

La base a également effectué une recherche sur un bateau de marché se dirigeant vers l’axe St Nicolas depuis la région d’Akassa. Environ 2 500 litres de produits soupçonnés d’être raffinés illégalement, stockés dans des gallons et des sacs, étaient cachés à l’intérieur du bateau. En conséquence, ils ont été évacués pour être détruits.

De même, le même jour, le personnel du NNS DELTA en patrouille autour de Jones creek dans le Warri South West LGA a fait une descente dans un IRS et a découvert 33 fours, 42 réservoirs de stockage en métal et 7 larges fosses, tous remplis d’environ 1 200 000 litres de produits raffinés, environ 1.200.000 litres de pétrole brut volé, 250.000 litres d’AGO illégalement raffiné et environ 100.000 litres de boue. Un ratissage supplémentaire de la zone au large de Jones creek a conduit à la découverte d’un autre IRS avec 5 fours, 2 réservoirs de stockage en métal et 8 grandes fosses avec, environ 150 000 litres de boue. Les deux IRS au large de Jones creek avec les articles et produits découverts ont été détruits sur place.

En résumé, la troisième semaine de l’OPDDB a vu la saisie de plus de 6 000 000 litres de produits d’une valeur de plus de 3 milliards de dollars auprès de voleurs de pétrole et de saboteurs économiques.

La migration des exploitants d’IRS de la zone géopolitique du Sud-sud vers le Sud-Est est également mise en évidence.

Ce développement ne dissuadera en aucun cas la marine nigériane d’assurer une tolérance zéro face au COT, l’IRS, le soutage illégal et les crimes économiques connexes dans l’environnement maritime de la nation et le territoire adjacent.

Leave A Reply

Your email address will not be published.