Le gouverneur de l’État d’Osun, M. Oyetola, pleure le défunt monarque d’Oyo

Propos recueillis par Ismail Omipidan

0 110

Le gouverneur d’Osun, Adegboyega Oyetola, a décrit le décès de l’Alaafin d’Oyo, Sa Majesté Royale, Oba Lamidi Adeyemi III, comme un choc, affirmant que cette disparition marque la fin d’une époque.

M. Oyetola a également compati avec son homologue de l’État d’Oyo, le gouverneur Seyi Makinde, et l’ensemble de la tribu yoruba à la suite de cette disparition.

Le gouverneur a présenté ses condoléances à la famille du défunt père royal, au gouvernement et au peuple de l’État d’Oyo pour ce malheureux incident.

Il a décrit la transition de l’Alaafin comme une perte personnelle car, selon lui, le défunt monarque était “un bon ami de l’État d’Osun et était toujours prêt à s’identifier avec notre gouvernement et à célébrer nos humbles réalisations et accomplissements”.

Dans une déclaration de son attaché de presse principal, Ismail Omipidan, le gouverneur a déclaré que le défunt monarque était un fervent partisan des idéaux progressistes et qu’il est resté fidèle à ses convictions au fil des ans jusqu’à son dernier souffle.

Oyetola a également décrit ‘Iku’ Baba ‘Yeye‘ comme un monarque humble et aimable malgré sa position vénérable, disant que la race Yoruba a perdu un intellectuel quintessentiel dont la connaissance et l’engagement à la cause de la race Yoruba étaient inégalés.

Le gouverneur a déclaré : “J’ai reçu avec tristesse la nouvelle de la transition de l’Alaafin d’Oyo, Oba Lamidi Adeyemi III. C’est une perte énorme pour toute la race yoruba et le pays dans son ensemble.

“Au nom du gouvernement et du bon peuple d’Osun, je compatis avec le gouverneur Seyi Makinde, la famille royale, les sujets, les amis et les associés du défunt chef traditionnel.

“Oba Adeyemi était un visionnaire et un leader exemplaire dont le règne de 52 ans a apporté une attention considérable, la paix, la stabilité et un développement sans précédent à l’ancienne ville d’Oyo et à ses habitants. Baba était un fervent partisan des idéaux progressistes, et il est resté fidèle à ses convictions au fil des ans, jusqu’à son dernier souffle.

“On se souviendra longtemps de lui pour son impact, ses réalisations, son héritage exceptionnel et ses services remarquables en tant que gardien du riche patrimoine culturel et des traditions yoruba.

“Je prie Allah d’oublier ses défauts et de l’admettre à Al Jannah Firdaus. Qu’il accorde également à sa famille immédiate, au gouverneur Makinde et à l’ensemble du peuple de l’État d’Oyo la force d’âme nécessaire pour supporter sa perte.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.