Nettoyage des Ogoni : le président Buhari exige une action urgente

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 94

Le président nigérian Muhammadu Buhari a demandé au ministère de l’Environnement d’accorder l’attention nécessaire à l’exercice de nettoyage d’Ogoni, afin de garantir l’achèvement rapide du projet.

Le ministre de l’Environnement, Mohammed Abdullahi, a révélé cette information aux correspondants de la State House lors d’un briefing jeudi, après avoir rencontré à huis clos le dirigeant nigérian.

Tout en expliquant que le projet de nettoyage se déroulait par étapes, M. Abdullahi a noté que 10 sites officiellement pollués avaient été nettoyés jusqu’à présent, ajoutant que certains aspects du projet avaient suscité des inquiétudes. Il a assuré que le gouvernement nigérian avait pris des mesures pour rallier toutes les parties prenantes afin que le travail puisse avancer plus rapidement.

Selon le ministre, cela était l’une des questions sur lesquelles il avait informé le président Buhari de l’état d’avancement des travaux. Il a ajouté que le président avait demandé au ministère de veiller à ce qu’une attention suffisante soit accordée à la réalisation du projet.

“J’ai eu l’occasion de présenter à M. le Président, conformément aux priorités clés du ministère, certains projets clés qui font l’objet d’une sorte de révision et qui cherchent à obtenir des directives de la part de M. le Président.

“Tout d’abord, vous êtes tous au courant des projets de dépollution des hydrocarbures, que l’on appelle le nettoyage d’Ogoni. Il s’agit d’une priorité majeure de ce gouvernement et en particulier, sur la base de l’engagement et des promesses faites par M. le Président, de fournir un écosystème très propre pour le peuple Ogoni.

“J’ai informé le président de la situation actuelle et de mon engagement, entre autres, auprès des principales parties prenantes. J’ai eu des discussions avec Shell, avec le PNUE, c’est-à-dire le Programme des Nations Unies pour l’environnement. J’ai également discuté avec le président de l’Ogoni Trust Fund et, bien sûr, avec le coordinateur de projet nouvellement chargé de déployer des fonds.

“J’ai donc mis le président au courant de la situation et ce qu’il faut retenir, c’est que nous nous concentrons sur l’exécution du nettoyage de l’Ogoni. Nous avons reçu l’ordre, en particulier du président, d’être très concentrés et, comme il l’a dit, de fixer nos yeux sur la balle pour s’assurer qu’il n’y a pas de distractions.

“Il nous a donné l’ordre de veiller à ce que les préoccupations soulevées par les partenaires, en particulier Shell, le PNUE, Agip, Total et d’autres parties, ainsi que les parties prenantes de l’Ogoniland, soient prises en compte afin de garantir que le processus se déroule sans entrave”.

A la question de savoir si l’administration actuelle espère achever le processus de nettoyage pendant son mandat, le ministre a répondu que les choses s’accélèrent, mais que l’administration n’envisage pas d’achever toutes les phases.

“Il n’y a rien de miraculeux dans notre approche des opérations de nettoyage, il s’agira d’une solution très pragmatique, praticable et rapidement gagnante. Tout d’abord, comme je vous l’ai dit plus tôt, il faut s’assurer qu’il existe un accord multipartite sur ce que nous sommes censés faire et où nous allons.

“Ensuite, nous avons pris des mesures très fermes pour répondre aux préoccupations relatives à la passation des marchés, à la gestion des projets, à la gestion des fonds, etc. afin que toutes les parties prenantes soient impliquées.

“Je peux donc vous assurer que si ces questions sont résolues, dans les deux prochaines semaines, nous devrions nous concentrer sur les processus immédiats de passation de marchés qui garantiront la mise en œuvre des projets en temps voulu.

“Cependant, il s’agit de projets échelonnés, nous n’envisageons pas de terminer l’ensemble du projet au cours de la durée de vie de ce gouvernement.

“Néanmoins, le processus que nous pouvons faire en ce moment, les achats que nous pouvons faire en ce moment, pour s’assurer qu’il y a une irrigation immédiate, des projets d’eau pour s’assurer qu’il y a de l’eau propre fournie à la population et que d’autres sites, commenceront le processus d’assainissement.

“Cela se fait en liaison avec le PNUE et notre agence sœur, NESDRA. Nous sommes donc sur la bonne voie, nous ferons de notre mieux et je peux vous assurer que nous ferons du chemin dans ce processus.

“Il n’y a donc pas de magie ou de miracle, nous sommes concentrés sur ce que nous voulons faire. Comme je vous l’ai dit, M. le Président a dit que nous devions garder les yeux sur la balle et c’est ce que nous essayons de faire”, a-t-il précisé.

En ce qui concerne l’ampleur du travail accompli jusqu’à présent, il a souligné : “Pour l’instant, d’après les informations que j’ai reçues du coordinateur du projet, des progrès considérables ont été réalisés en termes d’assainissement du site. Malheureusement, je n’ai pas encore les sites, mais près de 10 sites très endémiques en termes de pollution et d’écosystème endommagé ont été assainis.

“En fait, un certain nombre de mesures ont été prises dans le cadre de ce processus”, a-t-il déclaré.

Leave A Reply

Your email address will not be published.