Journée mondiale de la Terre : La FCTA s’engage à préserver l’environnement

Détails avec Hudu Yakubu, Abuja

0 76

L’administration du FCT s’est engagée à respecter ses obligations en matière de préservation de l’environnement et à veiller à ce que la nature serve de manière responsable tous ceux qui en dépendent pour leur vie et leurs moyens de subsistance, alors que le monde commémore la Journée mondiale de la Terre 2022.

Le ministre d’État du FCT, le Dr Ramatu Tijjani Aliyu, qui s’est exprimé lors de la commémoration de la Journée mondiale de la Terre à Abuja, a toutefois appelé le secteur de l’éducation à veiller à ce que les sujets environnementaux soient enseignés dans les écoles dès les classes de base.

Le ministre, qui était représenté par le secrétaire permanent de la FCTA, M. Olusade Adesola, a également appelé les organisations communautaires à s’impliquer pleinement dans la diffusion du message et à prendre des mesures positives pour démontrer leur soutien à la protection de l’environnement.

M. Aliyu a toutefois qualifié de réconfortant et d’encourageant l’engagement de la majorité des nations du monde à poursuivre les efforts de protection de l’environnement, notamment les résolutions prises lors de la Conférence mondiale sur le changement climatique.

Le ministre a toutefois regretté qu’en raison d’activités humaines telles que la surconsommation, la croissance démographique et la technologie, l’environnement biophysique se dégrade, entraînant des phénomènes météorologiques défavorables et extrêmes tels que les inondations, les vagues de chaleur, les ouragans, les typhons et la désertification.

“Les conséquences de ces phénomènes ont eu un impact négatif sur la vie et les moyens de subsistance de millions de personnes dans le monde et ont entraîné la sécheresse, la famine et la migration forcée, ce qui a conduit à des affrontements entre communautés et même à une augmentation des maladies causées par la consommation d’aliments provenant de terres agricoles, de rivières, d’océans et même de viande et de bétail contaminés”, a-t-elle affirmé.

Mme Aliyu a donc appelé à des efforts collectifs et soutenus de la part de tous, soulignant que la mobilisation de masse et les campagnes de sensibilisation devraient être intensifiées pour inciter le public à prendre des mesures positives contre les dangers auxquels l’humanité est confrontée en raison de la dégradation de l’environnement.

Dans ses remarques, le secrétaire permanent de la FCTA, M. Olusade Adesola, qui était représenté par le directeur des opérations, de la planification et de la stratégie, M. Atang Samuel, a noté que l’occasion a donné à la communauté mondiale un sens de la responsabilité partagée et un objectif commun pour protéger la terre, la source de subsistance.

Selon lui, “on ne saurait trop insister sur l’importance de la commémoration de la Journée mondiale de la Terre. Depuis plus de quarante ans, la Journée de la Terre nous a donné le sentiment d’une responsabilité partagée et d’un objectif commun de protéger la Terre qui est notre environnement, notre source de subsistance et notre seule et unique maison.”

Le secrétaire permanent a noté que, dans leur quête de croissance économique et de développement, ils se sont engagés dans des activités hostiles à la Terre, qui sont responsables de la disparition complète de certaines espèces et de l’accélération du changement climatique.

Il a également expliqué que la bonne nouvelle est que les gouvernements du monde entier font de sérieux efforts pour réduire l’empreinte carbone en régénérant l’environnement par le biais de diverses initiatives telles que la plantation d’arbres, l’introduction de politiques visant à obtenir des rivières et des cieux plus propres et à réduire le réchauffement climatique.

Adesola a expliqué : “L’administration du FCT joue son rôle en assurant la mise en œuvre de politiques et de programmes qui contribueront à la protection de l’environnement.

Par conséquent, notre message au public est que nous devons apprendre à vivre en équilibre avec la planète qui nous fait vivre en faisant les choses de la meilleure façon, c’est-à-dire plus propre, plus verte et plus saine. Chacun de nous a un rôle à jouer et chacun de nous fait partie de la solution.

Il a donc exhorté tous les résidents de la capitale nationale, en ce 2022e anniversaire, à s’engager à être de bons intendants de la Terre, notant que “notre maison et le FCT sont notre demeure pour les générations à venir”, a-t-il ajouté.

Tout en commentant le thème de cette année, “Investir dans notre planète”, l’organisateur du programme et assistant spécial principal du ministre de l’Environnement et de la gestion des déchets, Arc Tunde Imolehin, a laissé entendre que l’administration du FCT fait de son mieux en assurant la mise en œuvre de politiques et de programmes qui contribueraient à la protection de l’environnement, tout comme il a appelé à un environnement plus propre.

Le point culminant de l’événement comprend une promenade dans les rues d’Abuja pour sensibiliser le public à l’environnement et à la nécessité de le préserver et de le protéger, ainsi qu’un débat sur l’assainissement de l’environnement et d’autres questions.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.