Allemagne : procès d’un Somalien atteint de schizophrénie

0 34

Un jeune Somalien souffrant de troubles psychologiques est jugé pour une attaque au couteau perpétrée l’an passé à Wurtzbourg, dans le sud de l’Allemagne, qui avait fait trois morts et plusieurs blessés.

Après avoir envisagé un motif islamiste, le parquet avait demandé le placement en hôpital psychiatrique du suspect de 25 ans peu de temps après les faits. Ce dernier souffrirait en effet d’une schizophrénie paranoïde, ce qui pose des questions sur sa responsabilité pénale.

En conséquence, le procès ne vise pas une peine d’emprisonnement, mais un placement durable dans un centre psychiatrique, selon les procureurs.

“Ce qui a pu motiver l’accusé à commettre les infractions reprochées, la haine ou une motivation religieuse, et où quelle influence la maladie mentale de l’accusé a pu jouer ici, doit être clarifié à l’audience principale. Cependant, il est vrai que des témoins individuels, comme cela est également indiqué dans notre requête, ont déclaré que l’accusé aurait prononcé Allahu Akbar” soutient Florian Weinzierl, porte-parole de l’accusation.

Disposant d’un titre de séjour en Allemagne, le Somalien arrivé dans le pays pendant la crise migratoire de 2015 avait déjà eu maille à partir avec la justice et fait des séjours en hôpital psychiatrique. L’attaque meurtrière avait choqué l’Allemagne, plusieurs voix ont dénoncé l’échec de la politique migratoire de l’ancienne chancelière Angela Merkel.

L’Allemagne a accueilli entre 2015 et 2016 plus d’un million de demandeurs d’asile, dont beaucoup fuyaient les conflits en Syrie et en Irak. Le procès doit durera jusqu’à la fin du mois de septembre.

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.