Libérer tous les captifs des kidnappeurs immédiatement – Président Buhari

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 109

Le Président Muhammadu Buhari a ordonné à l’armée nigériane et aux agences de sécurité de secourir immédiatement tous les captifs retenus en otage par les kidnappeurs et les terroristes.

Le conseiller à la sécurité nationale (NSA), le général de division à la retraite Babagana Monguno, l’a révélé lors d’un briefing aux correspondants de la State House à la fin de la première réunion du Conseil de sécurité de l’année, présidée par le président Muhammadu Buhari.

Il a déclaré : “Le président a fait part de sa tristesse face aux récents défis et développements en matière de sécurité dans le pays, en particulier l’incident au cours duquel plusieurs Nigérians ont perdu la vie et de nombreux autres ont été capturés par des criminels et des bandits.

“Pas seulement ceux qui ont été capturés lors de l’incident du dernier train à destination de Kaduna, mais aussi ceux qui ont été en captivité dans d’autres parties du pays. collectivement par les forces armées et les forces constabulaires, mais les agences de renseignement ont également reçu l’ordre d’améliorer l’acquisition de renseignements”, a-t-il affirmé.

Le conseiller à la sécurité a fait remarquer que la situation actuelle du pays exige des efforts collectifs de la part de tous, et pas seulement de ceux qui ont été chargés de sécuriser physiquement le pays.

Il a déclaré : “À moins que la société dans son ensemble, jusqu’aux gouvernements locaux, ne soit disposée à fournir le type d’informations nécessaires pour bloquer les activités de ces criminels, cette situation perdurera au-delà du délai que nous envisageons pour mettre fin à ce problème.”

Élection de 2023

L’inspecteur général de la police, Usman Alkali, a assuré aux Nigérians que la question de la sécurité sera bien coordonnée dans tout le pays avant, pendant et après les élections.

“En ce qui concerne les élections générales, nous sommes très conscients du fait qu’avant même les élections générales, nous avons des élections échelonnées dans les États d’Osun et d’Ekiti dans les huit prochaines semaines. Tous les chefs de service et les responsables des agents de sécurité, ainsi que les membres du forum consultatif interagences sur les élections, étudient la situation.

“Nous avons bon espoir et nous pensons que la situation va s’améliorer en termes de sécurisation du pays pour nous permettre d’organiser des élections échelonnées et générales”, a-t-il assuré aux Nigérians.

Le chef de la police a également assuré à la Commission électorale nationale indépendante que tout sera fait pour qu’aucun problème de sécurité ne vienne menacer le calendrier des élections.

Leave A Reply

Your email address will not be published.