“La population est dorénavant informée que l’insurrection n’est pas une question de religion” (Le Président du Nigéria)

Propos recueillis par Timothy Choji, Abuja

0 64

Selon le Président Muhammadu Buhari, l’insurrection de Boko Haram n’a aucun fondement religieux ou ethnique et qu’avec l’éducation adéquate, la majorité des Nigérians connaissent désormais la vérité sur les insurgés.

Recevant Karin Ahmad Khan, procureur en chef de la Cour pénale internationale (CPI), au Palais Présidentiel d’Abuja, mercredi, le président a ajouté que, grâce à un travail concerté d’information du public, il est devenu clair pour la population que Boko Haram est une perversion de la religion, plutôt qu’une idéologie islamique.

“Dieu est justice. Vous ne pouvez pas ôter la vie des innocents et crier “Allah Akbar” (Dieu est grand). C’est soit que vous ne connaissez pas du tout ce Dieu, soit que vous êtes tout simplement stupide.

“Dire que l’éducation occidentale est inacceptable (Haram) est très frauduleux. C’est pourquoi nous les combattons, et nous éduquons les gens. Et nous avons beaucoup de succès. Nous sommes arrivés au pouvoir pendant que les choses allaient très mal, mais nous éduquons les gens. L’éducation est fondamentale. La religion et l’ethnicité ne sont pas en cause. Certaines personnes en ont fait un style de vie pour semer la confusion, la destruction et la mort.”

Perversion

Le procureur de la CPI a fait valoir que l’extrémisme était comme un cancer, qui se propage et peut aussi reculer, notant que ce que fait Boko haram en collaboration avec l’État islamique de la province ouest-africaine (ISWAP), “est une perversion de la religion.”

La CPI, a-t-il ajouté, croit en la complémentarité, “ce qui favorise la collaboration plutôt que la confrontation”, conseillant au Nigeria, de concert avec d’autres pays du Sahel et du bassin du lac Tchad, d’obtenir du Conseil de sécurité des Nations Unies qu’il renvoie les atrocités commises par les groupes terroristes opérant dans la région à la CPI, pour enquête et procès ultérieur.

Le Procureur en chef de la CPI était en visite de travail au Nigeria.

Leave A Reply

Your email address will not be published.