Un législateur échappe à une attaque armée dans l’État de Plateau

Propos recueillis par Omolola Fadile, Jos

0 105

Des hommes armés présumés ont attaqué le convoi du député représentant la circonscription fédérale de Jos North/Bassa, Musa Agah, dans la nuit de mardi à mercredi dans la communauté de Miango, dans la zone du conseil de Bassa, dans l’État du Plateau, pendant qu’il revenait d’une tournée de remerciement dans l’une des communautés de sa circonscription.

L’assistant personnel du législateur, qui se trouvait également dans le convoi, a confirmé l’incident aux journalistes à Jos, la capitale de l’État. Il a révélé que bien que l’honorable Musa Agah, sa femme et ses deux enfants aient échappé à l’attaque, son véhicule a été criblé de balles et deux autres personnes, tous deux membres de la communauté, qui circulaient sur la route à ce moment-là sur une moto, auraient été tués.

Le législateur a prêté serment en tant que membre représentant la circonscription fédérale de Jos North/Bassa, deux mois à peine après sa victoire aux élections partielles du 26 février dans l’État.

Parallèlement, la direction nationale de l’Irigwe Development Association a fermement condamné l’attaque contre son législateur fédéral. Les dirigeants se disent attristés et déprimés par l’incident qui a révélé le niveau inquiétant, perturbant et décourageant de notre système sécuritaire, signe que les terroristes, les voyous et les éléments criminels prennent progressivement le contrôle de la nation et de ses territoires.

Les dirigeants ajoutent que ce triste développement va au-delà de la simple condamnation, des mots de consolation et de condoléances, de l’expression de la tristesse et de l’appel à la trêve, car il est très lucide et clair comme de l’eau de roche de la quête des terroristes sur la terre de Rigwe et doit être placé sur une assiette plate ou un plateau de dissection et recevoir le traitement qu’il mérite.

Ils demandent au gouvernement fédéral de prendre des mesures décisives et rigoureuses qui mettront fin à cet acte de terrorisme perpétré librement et sans distraction contre le peuple de Rigwe et qui mettront immédiatement un terme au pâturage sur la terre de Rigwe. Ils demandent également à l’inspecteur général de la police d’installer et d’instituer une caserne mobile de police à Twin Hill pour prévenir d’autres événements.

Leave A Reply

Your email address will not be published.