Le président Buhari assure les Nigérians d’une sécurité adéquate

Précisions de Timothy Choji, Abuja

0 65

Le président Muhammadu Buhari a assuré aux Nigérians d’intensifier davantage les efforts qui ont permis de rétablir la paix relative dans le sud du pays et de libérer le nord-est de l’emprise des terroristes.

Il a donc prévenu que des mesures sécuritaires plus strictes seraient prises dans les régions rétives du pays, avec une révision des opérations et de la stratégie, assurant que tout serait fait pour que la paix règne dans toutes les régions du pays.

S’exprimant lors d’une réunion du Comité exécutif national (NEC) du All Progressives Congress (APC) mercredi, le président a noté que les principaux défis en matière de sécurité demeurent dans le Nord-centre et le Nord-ouest, déclarant : “Nous allons être très fermes”.

“Je voudrais que nous réfléchissions à ce qu’était la situation avant notre arrivée. Combien de zones de gouvernement local étaient sous le contrôle des terroristes dans le Nord-est ?

“Dans le Sud-sud, nous savons tous quelle était la situation ; maintenant, nous avons une paix relative. Avec les ressources dont nous disposons, nous nous sommes très bien débrouillés.

“Les habitants sont très oublieux. Notre principal défi se situe maintenant dans le Nord-ouest et le Nord-centre. Les gens s’entretuent dans ces régions, pourquoi ? Nous allons être très durs”, a-t-il vociféré.

Pièges

Le président Buhari a exhorté les membres du parti à être plus attentifs aux pièges qui ont conduit à l’éviction du Parti démocratique populaire (PDP) en 2015.

“Le PDP pensait que seul le temps pouvait les éliminer, et le temps est effectivement venu. Ils pensaient qu’il était impossible de perdre des élections”, a-t-il ajouté.

Selon le chef de l’État, l’APC a vu le jour grâce à la fusion de l’Action Congress of Nigeria (ACN), du Congress for Progressive Change (CPC), du All Nigeria Peoples Party (ANPP), de certains membres de la All Progressives Grand Alliance (APGA) et du nouveau PDP, qui était une faction de l’ancien parti au pouvoir.

“Nous avons créé un comité ayant un mandat clair sur la façon de chasser le PDP du pouvoir. Le PDP pensait que cela n’allait pas être possible. Mais c’est arrivé”, a rappelé le président.

Le leader du Nigéria a demandé aux nouveaux membres du Comité national de travail (NWC), qui s’est vu déléguer les pouvoirs du NEC pour une période donnée, d’œuvrer au maintien de la cohésion du parti en créant plus d’espace pour les discussions.

“Il n’y a pas de temps pour développer des différences entre nous. Nous n’avons pas le temps pour cela,” a-t-il ajouté.

Félicitations

Le locataire d’Asorock a aussi félicité le Comité de planification de la convention extraordinaire/secours dirigé par Mai Mala Buni (CECPC) et tous ses membres pour s’être proposés de servir le parti à un moment critique avec la plus grande satisfaction malgré tous les défis qui en découlent, et pour avoir organisé la convention nationale qui a produit le CNT.

“Je dois également remercier sincèrement tous les aspirants pour leur désir de servir mais qui ont dû retirer leurs aspirations dans l’intérêt général de notre parti. Je considère cela comme un honneur pour ma personne et un sacrifice inébranlable pour l’unité de notre grand parti à l’approche des prochaines élections.

“Je demande à tous les aspirants qui n’ont pas été élus de faire des efforts pour soutenir les dirigeants du parti afin d’atteindre notre objectif de réussite aux prochaines élections. En outre, je demande à tous les plaignants de retirer leurs plaintes contre le parti et de faire confiance aux mécanismes du parti”, a-t-il plaidé.

Imposition de candidats

Le Président Buhari a également déconseillé aux dirigeants du parti d’imposer des candidats impopulaires à l’APC.

“Je vous enjoins tous à suivre la procédure régulière dans tous les processus du parti et surtout à développer plus de mécanismes contre la corruption. Je demande à tous les membres du parti de se conformer à toutes les lois, règles et règlements en vigueur et aux dirigeants de notre parti d’éviter d’imposer des candidats qui ne peuvent pas remporter des élections populaires.

“Ce comportement dictatorial nous a coûté de nombreux sièges stratégiques dans le passé. Dans un passé récent, cela a conduit certains de nos membres forts à choisir malheureusement d’aller ailleurs en raison du comportement injustement oppressif des dirigeants du parti au niveau de l’État.

“Je dois mettre en garde contre toute tendance à développer des cliques et des querelles internes au sein du parti. Nous voulons bien gagner et non pas succomber aux factions en raison d’acerbités personnelles et du désir de garder le contrôle à tout prix. Ce n’est certainement pas la voie de la victoire”, a-t-il déclaré.

Le Président Buhari a également félicité le nouveau président national de l’APC, Abdullahi Adamu, et l’ensemble des membres du NWC. Photos ci-dessous :

 

 

“Vous êtes arrivé à un moment critique et le parti tout entier attend beaucoup de vous. La tâche critique qui vous attend reste de continuer à forger l’unité d’objectif parmi les membres du parti et de continuer à obtenir les compromis nécessaires dans l’intérêt de notre grand parti”, a noté le Président.

Le père de la nation a félicité les dirigeants et les membres du parti pour avoir mené à bien les congrès de quartier, de gouvernement local et d’État, ainsi que la Convention nationale, conformément à la Constitution du parti.

“Je vous enjoins tous à reconnaître la place de la procédure régulière dans toutes nos tâches en tant que dirigeants du parti. Nous devons développer des mécanismes intégrés au parti contre la corruption. Notre succès en 2023 dépendra davantage de notre capacité à respecter nos propres règles et règlements.

Maintenant que le NEC a confié ses pouvoirs au NWC pour le moment, comme demandé, et en conformité avec la Constitution du parti dans l’intérêt général du parti, je veux assurer M. le Président et tous les membres du NWC de mon soutien total “, a-t-il réitéré.

Dans sa remarque, le président de l’APC, Abdullahi Adamu, a apprécié le président Buhari pour avoir toujours travaillé pour l’unité et la survie du parti, assurant que le NWC continuera à unir le parti et à assurer la victoire aux élections.

“Nous devons réussir, l’échec n’est pas une option”, a précisé le président de l’APC.

La réunion du NEC s’est déroulée en présence du vice-président, Prof. Yemi Osinbajo, du président du Sénat, Dr Ahmad Lawan, du président de la Chambre des représentants, Femi Gbajabiamila, d’autres hauts responsables de l’Assemblée nationale, des gouverneurs de l’APC et des présidents des partis des États.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.