État de Kano : Le vice-gouverneur démissionne de son poste de commissaire à l’agriculture

Détails avec Jack Acheme, Kano

0 78

Le commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles de l’État de Kano, qui est également le vice-gouverneur, Nasiru Gawuna, a démissionné avec 10 autres commissaires de l’État.

Cette démission fait suite à la demande du gouverneur de l’État de Kano, Umar Ganduje, qui a lancé un ultimatum de 48 heures samedi soir aux titulaires de fonctions politiques souhaitant se présenter aux élections générales de 2023.

Cette instruction fait suite aux dispositions de la section 84, paragraphe 12, de la loi électorale récemment amendée, qui exige que les titulaires de fonctions politiques cherchant à obtenir des postes électifs démissionnent quelques mois avant les élections générales de février 2023.

M. Gawuna explique que sa décision de démissionner de son poste de commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles est motivée par la poursuite de ma carrière politique.

“Je continuerai à contribuer au développement de l’État en tant que votre fidèle adjoint dans le cadre du mandat que nous a confié le peuple de Kano”, déclare M. Gawuna.

Les commissaires qui ont démissionné jusqu’à présent sont les suivants : agriculture, éducation, développement rural, gouvernement local, ressources en eau, santé, budget et planification, tâches spéciales, tourisme et culture, logement et transport, jeunesse et sports.

Ali Makoda, le chef de cabinet du gouverneur Ganduje, l’assistant spécial principal du gouverneur pour le suivi et l’évaluation, Farouq Sule Garo, figurent parmi les autres hauts responsables politiques qui ont également démissionné.

Le commissaire au gouvernement local, Murtala Garo, a également démissionné pour se présenter aux élections de 2023 en tant que gouverneur.

Le commissaire au développement rural, Ilyasu Musa Kwankwaso, a déclaré dans son discours de démission en langue haoussa qu’il allait se présenter aux élections dans les circonscriptions fédérales de Kura, Garun Mallam et Madobi afin de mieux servir la population, et a exhorté les gens à “soutenir le processus, mais sans le considérer comme une question de vie ou de mort”.

Dans sa lettre de démission, le commissaire à l’éducation, Sunusi Saidu Kiru, a déclaré que sa démission avait pour but de lui donner l’opportunité de se présenter à la Chambre des représentants pour “la circonscription fédérale de Bebeji/Kiru”.

Ils ont tous félicité le gouverneur Ganduje pour l’opportunité qui leur a été donnée de servir l’Etat ainsi que pour l’expérience acquise sous sa direction.

État de Kano : Le vice-gouverneur démissionne de son poste de commissaire à l’agriculture
Jack Acheme, Kano

Le commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles de l’État de Kano, qui est également le vice-gouverneur, Nasiru Gawuna, a démissionné avec 10 autres commissaires de l’État.

Cette démission fait suite à la demande du gouverneur de l’État de Kano, Umar Ganduje, qui a lancé un ultimatum de 48 heures samedi soir aux titulaires de fonctions politiques souhaitant se présenter aux élections générales de 2023.

Cette instruction fait suite aux dispositions de la section 84, paragraphe 12, de la loi électorale récemment amendée, qui exige que les titulaires de fonctions politiques cherchant à obtenir des postes électifs démissionnent quelques mois avant les élections générales de février 2023.

M. Gawana explique que sa décision de démissionner de son poste de commissaire à l’agriculture et aux ressources naturelles est motivée par la poursuite de ma carrière politique.

“Je continuerai à contribuer au développement de l’État en tant que votre fidèle adjoint dans le cadre du mandat que nous a confié le peuple de Kano”, déclare M. Gawana.

Les commissaires qui ont démissionné jusqu’à présent sont les suivants : agriculture, éducation, développement rural, gouvernement local, ressources en eau, santé, budget et planification, tâches spéciales, tourisme et culture, logement et transport, jeunesse et sports.

Ali Makoda, le chef de cabinet du gouverneur Ganduje, l’assistant spécial principal du gouverneur pour le suivi et l’évaluation, Farouq Sule Garo, figurent parmi les autres hauts responsables politiques qui ont également démissionné.

Le commissaire au gouvernement local, Murtala Garo, a également démissionné pour se présenter aux élections de 2023 en tant que gouverneur.

Le commissaire au développement rural, Ilyasu Musa Kwankwaso, a déclaré dans son discours de démission en langue haoussa qu’il allait se présenter aux élections dans les circonscriptions fédérales de Kura, Garun Mallam et Madobi afin de mieux servir la population, et a exhorté les gens à “soutenir le processus, mais sans le considérer comme une question de vie ou de mort”.

Dans sa lettre de démission, le commissaire à l’éducation, Sunusi Saidu Kiru, a déclaré que sa démission avait pour but de lui donner l’opportunité de se présenter à la Chambre des représentants pour “la circonscription fédérale de Bebeji/Kiru”.

Ils ont tous félicité le gouverneur Ganduje pour l’opportunité qui leur a été donnée de servir l’Etat ainsi que pour l’expérience acquise sous sa direction.

Le dernier délai pour démissionner prend fin le lundi 18 mars 2022.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.