Élection générales en 2023 : les politiciens exhortés à faire preuve de ”fair play”

Sabina Okafor, Abuja

0 60

A l’approche des prochaines élections générales en 2023 au Nigeria, la Conférence des évêques catholiques du Nigeria (CBCN) a appelé les politiciens à s’imprégner de l’esprit de fair-play.

Le président de la CBCN, l’évêque Lucius Ugorji, a lancé cet appel dans son message de Pâques 2022, pendant que les chrétiens du Nigeria se joignent à leurs homologues du monde entier pour célébrer le Seigneur ressuscité.

Extraits du message de l’évêque

Dans ses mots, “Alors que nous nous rapprochons d’une nouvelle période d’élections générales, qui sont souvent caractérisées par des conflits sanglants, nous exhortons tous ceux qui cherchent à obtenir un poste électoral à embrasser l’esprit de sportivité et à ne pas considérer une compétition politique comme une affaire de mort.

“Nous demandons également à chacun de s’engager personnellement en faveur de la non-violence.

“En effet, la violence n’engendre que la violence. Le cercle vicieux de la violence aboutit à une destruction totale et n’est jamais une solution à aucun problème humain.

“Loin de nous battre et de nous tuer les uns les autres pour régler nos différends, nous devrions nous inspirer de ces belles paroles du livre d’Isaïe dans la Sainte Bible qui dit : “Battez votre épée en socs de charrue” (Is 2, 4). Plus d’amertume ! Plus de tueries !”

L’évêque Ugorji a également exprimé son optimisme quant à l’épanouissement de l’espoir et de la paix au Nigeria, en dépit de tous les obstacles. “En tant que nation, nous célébrons Pâques cette année dans une atmosphère plutôt morose qui respire le pessimisme et le désespoir”.

“L’insécurité croissante de la vie et des biens dans le pays est aggravée par la vague croissante de massacres aveugles de citoyens innocents par des terroristes malveillants, causant chagrin, traumatisme et incertitude.

“Les difficultés économiques et l’inflation galopante continuent de balayer la nation comme un feu de forêt et semblent réduire des millions de nos compatriotes à une vie de souffrance et de détresse gratuite.

Cet horrible état de fait conduit de nombreux compatriotes à un sentiment de cynisme.”

L’évêque s’accentue sur la signification de Pâques

Selon lui: “Pâques n’est pas seulement le jour où le tombeau a été découvert vide ; c’est une célébration de cinquante jours, qui s’étend du dimanche de Pâques au dimanche de Pentecôte.

“Elle s’étend sur la période de renaissance de la nature chaque année et nous rappelle que nous devons renouveler nos vies en mourant à notre vie de péché et en entrant dans une nouvelle vie de justice, digne des fils et des filles de Dieu.

“Elle rappelle la victoire du Christ sur le péché et nous invite à renoncer au mal et à nous éloigner du chemin du péché.

“Pâques nous met au défi d’être des ambassadeurs de la paix dans un monde divisé et déchiré par les conflits.

“Nous devons nous imprégner du message durable de la paix, surtout maintenant que nous connaissons beaucoup de violence dans le pays.

“Nous pouvons promouvoir la paix lorsque nous reconnaissons que la pauvreté, le fanatisme religieux et ethnique, les violations des droits de l’homme, la dégradation de l’environnement et l’épuisement des ressources qui en résulte, la cupidité, la corruption, le manque d’intégration et la mauvaise gouvernance sont les causes profondes des tensions, des dissensions et des conflits violents dans notre pays.”

Appel à la volonté universelle d’éviter la violence et de s’imprégner de la paix

“Ensemble, nous devons rassembler la volonté politique nécessaire pour réduire radicalement ces maux sociaux dans notre nation.

“La paix peut être encouragée lorsque nous accordons de l’importance au caractère sacré de la vie humaine, que nous chérissons notre fraternité commune et que nous considérons comme scandaleux le fait de verser du sang innocent.

“Nous devons garder à l’esprit que la véritable paix commence à l’intérieur de nous-mêmes, où nous pouvons trouver la paix intérieure avec Dieu et notre conscience. Nous devrions tous cultiver la paix intérieure pour que la paix sociale prospère dans notre nation.

“Car la paix et la tranquillité intérieures facilitent la cohabitation pacifique dans la famille, la communauté et la nation. En revanche, lorsque la colère, la haine, l’envie, le sectarisme, la méchanceté et la cupidité érigent leurs empires dans nos cœurs, il ne peut y avoir de paix sociale.”

Au nom du RCCS, l’évêque souhaite aux Nigérians de joyeuses Pâques en priant pour eux et pour des jours meilleurs au Nigeria.

Leave A Reply

Your email address will not be published.