Le pape François appelle à “entendre le cri de paix” en cette “Pâques de guerre”

0 48

Le souverain pontife a appelé, dimanche, “ceux qui ont la responsabilité des Nations” à “entendre le cri de paix des gens” en cette “Pâques de guerre”, en évoquant l’Ukraine “martyrisée”.

“Nous avons vu trop de sang, trop de violence (…) Que l’on arrête de montrer les muscles pendant que les gens souffrent”, a lancé le pape François lors de sa traditionnelle bénédiction “Urbi et Orbi”, devant quelque 50 000 fidèles sur la place Saint-Pierre, à Rome, dimanche 17 avril.

“Demandons la paix pour Jérusalem”

Le souverain pontife a également plaidé pour un accès “libre” aux lieux saints à Jérusalem, où des heurts ont fait des dizaines de blessés ces derniers jours sur l’esplanade des Mosquées.

“Puissent Israéliens, Palestiniens et tous les habitants de la Ville Sainte, avec les pèlerins, faire l’expérience de la beauté de la paix, vivre en fraternité et accéder avec liberté aux lieux saints dans le respect réciproque des droits de chacun”, a déclaré le pape François.

“Demandons la paix pour Jérusalem et la paix pour ceux qui l’aiment, chrétiens, juifs et musulmans”.

Le pape a également prié pour “la paix pour le Moyen-Orient, déchiré par des années de divisions et de conflits”.

Troisième lieu saint de l’islam, l’esplanade des Mosquées – nommée aussi Mont du Temple par les juifs – est située dans la Vieille Ville à Jérusalem-Est, secteur occupé depuis 1967 par Israël et théâtre de nombreux affrontements violents entre policiers israéliens et manifestants palestiniens.

Dimanche matin, de nouveaux heurts entre manifestants palestiniens et policiers israéliens ont fait une dizaine de blessés dans et près de l’esplanade des Mosquées alors que se tiennent la messe de Pâques, des prières pour Pessah, la pâque juive, et pour le mois musulman de ramadan dans la Vieille Ville de Jérusalem, carrefour des trois religions monothéistes.

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.