État de Kwara : une fondation entend autonomiser 500 personnes 

Propos recueillis par Tunde Akanbi, Ilorin

0 87

La Fondation Saliu Mustapha, une organisation à but non lucratif basée à Kwara, a annoncé son programme annuel d’autonomisation de plusieurs millions de nairas.

Le directeur général de la fondation, Ambali Shuaib Adebayo, l’a révélé dans un communiqué publié à Ilorin, la capitale de l’État du Kwara, dans la région du Nord Central au Nigeria.

Adebayo a indiqué que le programme annuel a été lancé il y a dix ans dans le seul but de redonner à la communauté et de réduire la pauvreté.

Il a précisé : “Il convient de noter que la fondation est une idée de Mallam Saliu Mustapha, ancien candidat à la présidence du All Progressives Congress (APC), et qu’elle mène des interventions humanitaires et de développement dans différents secteurs de l’État de Kwara depuis près de deux décennies.

“Grâce à ce programme annuel, la fondation a aidé des centaines de Kwarans à créer des entreprises, a financé des bourses d’études, a aidé des petites et moyennes entreprises, entre autres.

“Nous n’avons pas atteint ces objectifs du jour au lendemain, mais grâce au soutien indéfectible de notre aimable président, Mallam Saliu Mustapha, le Turaki des Émirats d’Ilorin, et à la cohérence de nos efforts pour avoir un impact sur la communauté et réduire la pauvreté.

“L’impact de nos interventions peut être évalué par l’amélioration des moyens de subsistance des bénéficiaires qui sont pour la plupart des propriétaires de petites et moyennes entreprises, en particulier des femmes et des jeunes.”

Il a également rappelé qu’au cours des quinze dernières années d’existence de la fondation, celle-ci a inscrit plus de plusieurs milliers d’étudiants indigents à l’examen du Joint Admission Matriculation Board (JAMB), qui est une condition préalable à l’admission dans les établissements d’enseignement supérieur.

“Au fil des ans, la fondation s’est renforcée dans ses réalisations et son engagement envers ses buts et objectifs.

“Il convient de noter que lors de la dernière édition, la fondation a permis à plus de 300 femmes de s’émanciper dans les 16 zones de gouvernement local de l’État avec un budget de 50 millions de nairas”, a-t-il souligné.

Adebayo, cependant, a expliqué la décision de la fondation d’augmenter la somme de l’autonomisation par une marge sans précédent dans l’édition de cette année.

Il a déclaré : “Compte tenu des réalités économiques actuelles et de la nécessité de toucher davantage de personnes, en particulier les femmes et les jeunes des communautés rurales, la fondation a décidé d’engager une somme beaucoup plus importante pour l’édition de cette année.

“Nous espérons que cela permettra aux gens d’obtenir des subventions, des capitaux de démarrage, des bourses d’études à l’étranger, des formations à l’entrepreneuriat et bien d’autres choses encore.”

Parlant du processus de sélection, le directeur général a donc ajouté que la fondation a fait appel aux services d’organismes indépendants qui ont travaillé avec les administrateurs de l’organisation pour assurer une mise en œuvre efficace du programme.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.