Après trois ans d’absence, le festival de Coachella reprend en Californie

0 95

Pas de masques, pas de restrictions sanitaires mais des couronnes de fleurs sur la tête et du maquillage à paillettes : le célèbre festival de musique de Coachella, en Californie, a repris vendredi pour la première fois depuis 2019. Les éditions de 2020 et 2021 avaient été annulées en raison de la pandémie de Covid-19.

Cela faisait trois ans qu’Indio, ville de Californie, n’avait plus vibré avec cet événement majeur de la musique. Vendredi 15 avril, pour le coup d’envoi du 21e festival de Coachella, la Brésilienne Anitta a fait sensation sur scène, ouvrant la voie à Snoop Dogg – qui a interprété “Mas Que Nada” avec elle –, à Saweetie, et surtout au très attendu Harry Styles.

“C’est fantastique”, confie Alexa Davis, 24 ans et originaire du Connecticut, se déhanchant sur la musique d’Anitta tandis que des images d’une favela de Rio de Janeiro défilent en arrière-plan. “Elle est vraiment super, elle est très belle”. La chanteuse de 29 ans est entrée dans l’histoire de la musique cette année en devenant la première Brésilienne à être numéro un dans le monde sur la plateforme Spotify.

“Je suis vaccinée et on est en plein air, je ne suis pas du tout inquiète, j’avais vraiment besoin de ça”, lance Katie, 22 ans, venue de New York et dont c’est la deuxième fois à Coachella. “Je suis si heureuse d’être ici, c’est génial”, ajoute-t-elle pendant un concert de The Hu, groupe de rock de Mongolie.

Même si les cas de Covid-19 augmentent aux États-Unis, des centaines de milliers de personnes sont attendues dans le désert californien pour cet énorme événement qui se tient sur deux week-ends de trois jours, du 15 au 17 avril et du 22 au 22 avril. En tête d’affiche cette année : Harry Styles donc, Billie Eilish et The Weeknd, ainsi que Swedish House Mafia.

Le Covid-19 en filigrane désormais

L’édition 2020 du festival avait été annulée en raison de la pandémie de coronavirus. En 2021, après moult tentatives de réorganisations chaotiques, il fut décidé qu’il serait à nouveau annulé. Après trois ans d’interruption, Coachella est vu comme un événement-test pour une industrie toujours instable après tous les revers liés à la pandémie.

Les organisateurs ont indiqué qu’ils n’exigeraient pas de preuve de vaccination, de masques ou de distanciation sociale. Le festival se tient principalement en extérieur, accueillant quelque 125 000 enthousiastes par jour, venus de tout le pays et de l’étranger, et dont beaucoup campent ou remplissent les hôtels alentours.

Deux sites de dépistage contre le Covid-19 sont disponibles sur place. Jose Arballo, un porte-parole des autorités sanitaires locales, a précisé que les capacités de dépistage seraient augmentées dans la région également. Si les cas ont fortement baissé depuis janvier dans tout le pays, leur nombre commence toutefois à remonter selon les autorités. Certaines universités ont rétabli l’obligation de port du masque, mais les restrictions restent minimes dans la majeure partie des États-Unis, y compris en Californie.

Parmi les grands noms de Coachella cette année figurent également Megan Thee Stallion, Phoebe Bridgers et Doja Cat. Les Français de L’Impératrice, la superstar Stromae, la DJ palestinienne Sama’ Abdulhadi et le Sud-Africain Black Coffee sont également au programme. The Weeknd et Swedish House Mafia ont été ajoutés à la liste à la dernière minute, après le retrait de Kanye West. Travis Scott a lui aussi renoncé à se produire après une bousculade meurtrière pendant son concert à Houston l’an dernier.

Avec France 24

Leave A Reply

Your email address will not be published.