Nigéria : le gouvernement assure les proches des victimes de la récente attaque de train de leur libération

Détails avec Timothy Choji, Abuja

0 105

Le gouvernement nigérian a assuré aux parents et aux proches des victimes de l’attaque du train dans l’Etat de Kaduna que des mesures sont prises pour obtenir leur libération.

Le ministre de l’Information et de la Culture, Lai Mohammed, a donné cette assurance mercredi lors d’un briefing aux correspondants de la State House au terme de la réunion du Conseil exécutif fédéral, présidé par le président Muhammadu Buhari.

“Ce que fait le gouvernement fédéral ne fera pas l’objet d’une conférence de presse, car des vies sont en jeu. Les différentes branches de la sécurité travaillent nuit et jour pour élucider le mystère qui entoure l’attaque dans son ensemble et les personnes enlevées.

“Ce que je peux vous assurer, c’est qu’à l’heure où nous parlons, les différentes branches du gouvernement s’emploient à faire libérer les victimes. Il est naturel pour tout père ou mère d’une personne enlevée d’être inquiet et de s’inquiéter.”

Le ministre a assuré la nation que les militaires, en collaboration avec d’autres agences de sécurité, travaillent dur pour mettre un terme aux attaques fréquentes contre des citoyens innocents.

“Au niveau du gouvernement, nous apprécions les préoccupations des citoyens et nous ne négligeons aucune piste, mais nous ne vous donnerons pas de mesures spécifiques que nous prenons. Je pense que ce serait contre-productif et que cela n’aiderait pas ceux qui sont kidnappés ou les forces de sécurité qui traquent et s’assurent qu’il n’y aura pas de répétition de telles attaques”, a-t-il expliqué.

Mohammed a également expliqué qu’une forte collaboration entre les insurgés de Boko Haram délogés du Nord-Est et les bandits du Nord-Ouest a conduit à l’attaque du train à destination de Kaduna.

“Ce qui se passe maintenant, c’est qu’il y a une sorte de poignée de main impie entre les bandits et les insurgés de Boko Haram. Les rapports préliminaires sur ce qui s’est passé lors de l’attaque du train de Kaduna montrent qu’il existe une sorte de collaboration entre les bandits et les terroristes de Boko Haram délogés du nord-est. Je peux vous dire en toute confiance que le gouvernement fédéral est sur la brèche dans cette affaire,” a-t-il ajouté.

Le ministre de la Défense, le général à la retraite Bashir Magashi, a souligné que l’armée allait bientôt démêler ceux qui se cachent derrière les attaques et le banditisme incessants.

“Honnêtement, je pense que les chefs de la sécurité travaillent dur pour dévoiler ceux qui sont impliqués, et nous vous dirons très bientôt ceux qui mènent ces attaques. Tant à Jos qu’à Kaduna, nous viendrons expliquer au public ce qui se passe réellement et les efforts que nous déployons pour faire en sorte que toutes ces activités cessent une fois pour toutes. Nous sommes vraiment au fait de la situation, nous planifions sérieusement et nous ferons le nécessaire dès que possible”, a-t-il précisé.

M. Magashi a également annoncé que lors de la réunion de mercredi, le Conseil exécutif fédéral a approuvé l’achat de véhicules opérationnels supplémentaires pour l’armée.

Il a précisé qu’ils seraient utilisés pour le transport des troupes et des cargaisons dans les différentes zones où il y a des problèmes de sécurité.

Leave A Reply

Your email address will not be published.