Le président Buhari ordonne le déblocage de 40 000 tonnes de céréales

Précisions de Timothy Choji, Abuja

0 84

Le Président Muhammadu Buhari a approuvé le déblocage de 40.000 tonnes métriques de diverses céréales de la réserve stratégique de céréales, afin d’amortir l’effet des prix élevés des aliments au Nigeria, en raison de la saison festive.

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohammed Abubakar, a fait part de cette directive lors de sa rencontre avec le président, mardi, à la State House, à Abuja.

“J’ai été convoqué par le président Muhammadu Buhari à la Villa et il a ordonné et approuvé le déblocage de céréales par le ministère fédéral de l’Agriculture et du Développement rural, à partir de notre réserve stratégique de céréales.
“Ceci afin d’atténuer l’effet de certains défis auxquels nous sommes confrontés avec les prix élevés des produits de base à travers le pays et également pour atténuer cette saison de Ramadan, Sallah et Pâques.
“Au total, plus de 40 000 tonnes métriques seront libérées de la réserve stratégique de céréales. Il s’agit de céréales assorties ; habituellement, nous avons du sorgho, du maïs, du millet et le reste, et les réserves de céréales sont situées dans tout le pays”, a-t-il révélé.

M. Mahmood a également révélé que le ministère des affaires humanitaires, de la gestion des catastrophes et du développement social se chargera de la distribution de 12 000 tonnes métriques.

“Nous donnerons également une partie de ces céréales au ministère des Affaires humanitaires, qui procédera à la même distribution, conformément aux instructions du président. Nous commencerons par 12 000 tonnes métriques, que nous remettrons au ministère humanitaire en premier lieu”, a détaillé le ministre.

Le même processus déployé, a-t-il ajouté, lors du confinement COVID-19 en 2020, pour distribuer 70 000 tonnes métriques de produits alimentaires assortis dans certains États et le territoire de la capitale fédérale (FCT), serait utilisé.

Le ministre a ainsi précisé que, conformément à la directive présidentielle, les céréales sont facilement disponibles pour une distribution immédiate.

Commentant les défis sécuritaires actuels dans certaines parties du pays, le ministre a souligné que cela ne compromettrait pas la distribution des céréales.

Il a toutefois précisé que ces défis n’ont pas entraîné de forte baisse de la production alimentaire, ajoutant que le gouvernement fait tout son possible pour garantir la poursuite de la production alimentaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.