Le Nigeria apte à étendre son territoire maritime

Détails avec Timothy Choji depuis Abuja

0 230

Le président Muhammadu Buhari a exprimé son optimisme quant à la volonté du Nigeria d’étendre son territoire maritime, dans le cadre de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (UNCLOS), et a affirmé qu’elle était en bonne voie et qu’elle serait réalisée sans “guerre, litige ou achat”.

J’attends avec impatience le jour où je pourrai annoncer aux Nigérians qu’un territoire maritime supplémentaire a été approuvé pour le Nigeria par la Commission des Nations unies sur les limites du plateau continental”, a révélé le président en recevant mardi un rapport d’étape du Comité présidentiel à haut pouvoir sur le projet d’extension du plateau continental du Nigeria.

Le président a assuré le comité, présidé par le ministre de la Justice et procureur général de la Fédération, Abubakar Malami, de son soutien total à la demande du Nigeria auprès des Nations unies d’une zone maritime supplémentaire, conformément à la convention internationale reconnue.

Il a félicité le Comité pour les progrès réalisés jusqu’à présent et le dévouement investi dans le travail dans un court laps de temps, les assurant de tout le soutien nécessaire pour conclure le projet en temps voulu.

Soulignant son intérêt particulier pour le projet, le Président a déclaré à la commission dirigée par Malami :

”J’ai toujours eu un intérêt particulier pour ce projet depuis le premier jour où j’en ai entendu parler, parce que ce type de projet où le Nigeria gagnera un territoire supplémentaire sans conflit ne s’est jamais produit de son vivant.

Je suis donc heureuse que cela se produise de notre vivant. C’est l’une des nombreuses raisons pour lesquelles j’ai suivi avec ardeur vos progrès au fil du temps.

J’ai l’intention de soutenir la soumission aux Nations unies d’une zone maritime supplémentaire, conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (UNCLOS), afin de réclamer pour le Nigeria chaque parcelle d’espace qu’il mérite en vertu de l’UNCLOS.

Il est agréable de savoir que la plupart des guerres qui ont eu lieu dans le monde depuis des temps immémoriaux jusqu’à nos jours ont toujours été territoriales, et le Nigeria a cette seule et unique chance de gagner un territoire sans guerre, litige ou achat.

D’autant plus que ce territoire se trouve dans la zone surnommée “le triangle d’or” dans le golfe de Guinée, qui contient des ressources non quantifiables, dont certaines n’ont même pas été découvertes”, a-t-il précisé.

Malami a remercié le Président pour son soutien ferme au projet, notant qu’il était en sommeil depuis plus de 30 mois avant que le Président ne le sauve.

Je vous remercie d’avoir fait de ce projet votre cheval de bataille, car lorsqu’il était virtuellement mort après plus de trente mois d’inactivité et que les experts nigérians l’avaient presque abandonné, vous l’avez sauvé et c’est grâce à vous qu’il est là où il est aujourd’hui”, a-t-il intimé.

Le Procureur général de la Fédération a souligné au Président que ”par la grâce de Dieu’‘, le Comité est en train de tenir ses promesses et de gagner plus de terrain pour le Nigeria sur le projet.

Le Président a ensuite écouté une présentation administrative du projet par le géomètre Aliyu Omar, secrétaire du Comité, et la partie technique a été présentée par le professeur Lawrence Awosika, géophysicien marin et ancien directeur de l’Institut nigérian d’océanographie et de recherche marine.

Leave A Reply

Your email address will not be published.