Nigéria: restauration du réseau électrique effondré

0 119

L’approvisionnement en électricité au Nigeria a rebondi dimanche 10 avril 2022 après la baisse enregistrée samedi, lorsque l’approvisionnement en électricité dans le pays a chuté de 47,3 % à 37 440,1 MWh, ce qui est le niveau le plus bas depuis la reprise après l’effondrement du réseau national en mars.

Selon le ministre de l’électricité, Aliyu Abubakar, le réseau national s’est effondré à cause de vandales qui ont perturbé la tour de transmission entre les États d’Akwa Ibom et de Cross River, entraînant une nouvelle panne.

“La cause immédiate de la panne nationale (effondrement du système) a été un acte de vandalisme sur une tour de transmission sur la ligne de transmission à double circuit 330kV Odukpani – Ikot Ekpene, entraînant une perte soudaine d’environ 400 MW de production. Cela a conduit à une cascade d’arrêts de centrales dans tout le pays. Nous souhaitons informer le public que le réseau est en train d’être rétabli de manière séquentielle par l’opérateur du système, alors que d’autres centrales électriques sont en train d’être mises en service pour couvrir la capacité de production perdue de la centrale électrique de Calabar, propriété de la Niger Power Holding Company Ltd.

Dimanche, l’énergie envoyée a bondi de 114,7 % pour atteindre 80 382,73 MWh, soit 98,74 % des 81 405,31 MWh produits.

Malgré l’amélioration de l’énergie, l’approvisionnement et la production sont toujours bien en deçà des niveaux souhaités, car le Nigeria a besoin d’au moins 105 000 MWh d’approvisionnement quotidien.

En outre, selon les données obtenues auprès de la Compagnie de transmission d’énergie du Nigeria (TCN), la production d’énergie a atteint un pic de 3 658,8 MW, soit 11,5 % de plus que les 3 281,5 MW enregistrés samedi, tandis que le minimum était de 3 117,4 MW.

Faits marquants

Production de pointe – 3 658,8 MW (+11,5%)
Production hors-pointe – 3 117,4 MW (+9,346%)
Énergie produite – 81 405,31MWh (+114,4%)
Énergie expédiée – 80 382,73MWh (+114,7%)

En outre, la fréquence la plus élevée de la journée était de 50,82 Hz, tandis que la fréquence la plus basse était de 49,14 Hz.

Le réseau, qui s’est effondré plusieurs fois cette année, s’est effondré vers 18h30 vendredi et s’est à nouveau effondré vers 20h30, provoquant des coupures de courant dans de nombreuses régions du pays.

M. Abubakar a révélé : “Alors qu’une enquête détaillée sur les causes immédiates et lointaines de la défaillance récurrente du réseau est actuellement menée par la Commission de régulation de l’électricité du Nigeria et l’opérateur du système (l’opérateur du réseau national), le processus de rétablissement de l’approvisionnement est en cours, certaines sections du réseau national ayant déjà été mises sous tension et l’approvisionnement ayant été rétabli pour les consommateurs. Nous souhaitons informer le public que le réseau est en train d’être rétabli de manière séquentielle par l’opérateur du système, alors que d’autres centrales électriques sont en train d’être mises en service pour couvrir la capacité de production perdue de la centrale électrique de Calabar, propriété de la Niger Power Holding Company Ltd.

Leave A Reply

Your email address will not be published.