Les agriculteurs de Kano espèrent une augmentation des rendements avec la réouverture du barrage de Tiga après 5 mois

0 89

Les agriculteurs de six zones de gouvernement local autour du barrage de Tiga dans l’État de Kano, qui pratiquent l’agriculture d’irrigation, ont exprimé leur enthousiasme après que la direction de l’Autorité de développement du bassin de la rivière Hadejia Jama’are (HJRBDA) ait rouvert le barrage aux agriculteurs et aux animaux.

Selon les agriculteurs, le barrage, qui a fermé le 1er novembre 2021, leur a causé des difficultés indicibles, et ils espèrent obtenir de meilleurs rendements car la réouverture du barrage stimulera la productivité.

Rappelons qu’il a été rapporté que la HJRBDA avait fermé le barrage pour des réparations, ce qui a rendu l’agriculture de saison sèche très difficile pour les agriculteurs qui dépendent de l’agriculture d’irrigation, car le barrage sert de principale source d’eau pour plus de 22 000 hectares de sites d’irrigation à Kadawa et d’autres sites d’irrigation dans l’État.

Les agriculteurs ont affirmé qu’ils n’ont pas été associés à la décision prise par l’autorité lors de la fermeture du barrage, et que cette fermeture a contraint de nombreux agriculteurs, notamment les producteurs de tomates, à quitter le site pour d’autres lieux en raison du manque d’eau.

Cependant, l’un des agriculteurs, Mansur Bello Dorawar Sallau, a déclaré que les agriculteurs ont maintenant vu les avantages des propositions de réparation du barrage, qu’ils n’avaient pas vu au départ.

“Nous n’avons jamais su que ce dont nous nous plaignions au départ se révélerait être une bénédiction pour nous. L’HJRBDA a, dans le cadre de l’accord de réparation, réhabilité de nombreux canaux d’eau ainsi que construit de nouveaux canaux.”

“Les routes d’accès aux fermes ont été réparées et de nouvelles ont également été construites. En effet, ce sont des choses que nous n’avions pas vu venir vers nous, mais nous sommes heureux d’avoir résisté à la pression et aux autres démérites liés à la fermeture. Aujourd’hui, nous sommes heureux que nos fermes soient à nouveau arrosées”, a indiqué l’agriculteur.

Un autre cultivateur, Malam Shehu Tasi’u Yadakwari, s’est dit optimiste quant à la capacité du système d’irrigation du site de Kadawa à rivaliser avec les autres sites modernes du continent.

Il a noté que bien que les agriculteurs aient attendu si longtemps la réouverture du barrage, le résultat valait la peine d’attendre, affirmant que le site produirait désormais plus qu’auparavant.

Pendant ce temps, le responsable des relations publiques (PRO) de la HJRBDA, Malam Salisu Baba Hamza, a souligné qu’il était réconfortant que les agriculteurs aient commencé à voir la rationalité derrière la décision de l’autorité de fermer le barrage.

Leave A Reply

Your email address will not be published.