Yassir, la start-up algérienne va s’implanter au Sénégal

0 60

En seulement quelques années, la start-up algérienne Yassir continue de gagner du terrain. Proposant des services de livraison alimentaire et de taxi, l’entreprise a déjà conquis le Maghreb. Yassir a généré plus de 40 000 emplois de chauffeurs et livreurs depuis sa création.

“Le premier objectif, c’est d’habiliter le talent technique local, parce que généralement, ce talent n’a pas beaucoup d’opportunités dans la région où on opère”, explique Noureddine Tayebi, co-fondateur de Yassir. “Et donc, dans la majorité du temps, on part vers l’étranger, surtout en Europe, pour trouver d’autres opportunités de travail.”

Après le Maghreb, le Canada et la France, la start-up vient de s’implanter au Sénégal. Une expansion rapide, malgré la concurrence d’autres applications similaires.

“Comme deuxième objectif, c’est ce qu’on appelle un champion local”, continue Noureddine Tayebi.“Un succès ou un modèle de succès local, qui permettrait de créer une certaine dynamique et un écosystème qui pourraient aller de l’avant. Bien sûr, on est très ambitieux. Nous voudrions créer la plus grande compagnie de technologie en Afrique, qui serait, j’espère, l’une des plus grandes au monde.”

D’abord lancée uniquement en tant que service de taxi, l’application s’est rapidement diversifiée face à autant de succès. Selon son fondateur, l’entreprise est déjà le plus gros employeur d’ingénieurs informaticiens au Maghreb.

“Quand j’ai commencé, nous n’étions basés qu’à Alger, Constantine et Oran, mais maintenant, nous sommes aussi présents à Béjaïa, Oran, Constantine, Sétif, Tizi-Ouzou, Blida, et ailleurs”, énumère Wissem Lechaa, employée au service clientèle du centre d’appels de Yassir Express.

Prochaine étape pour la start-up algérienne, développer son service de paiement en ligne, afin de faciliter les transactions des clients.

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.