Première Brazza Fashion Week sur le thème de la “tradition et modernité”

0 141

Pendant trois jours, Brazzaville est devenue la capitale de la mode. Sur le thème de “tradition et modernité” la Brazza Fashion Week a mis en avant des stylistes, créateurs, mannequins et leurs collections. Pour certains d’entre eux, l’événement représente leur première expérience dans l’univers des défilés de mode.

“Nous proposons une variété d’articles cousus et non cousus”, explique Gladys Kiba-Dira, styliste et modéliste. “Brazza Fashion Week est avant tout un événement qui promeut avant tout la mode et la beauté congolaise, puis aide les entrepreneurs qui sont dans l’ombre à se faire valoir aux yeux du public.”

La première édition est parrainée par l’artiste congolaise Queen Tawa. “Le Congo, c’est le pays de la mode et de la sape. Ça fait deux ans qu’on n’a rien fait à cause du Covid-19. Là, on se remet petit à petit dans l’événementiel, c’est important.”

La créatrice Lydie Okosa a fait sensation avec l’une de ses créations lors du défilé, présentant une robe entièrement cousue en papier journal. “J’ai fait la communication et c’est là que j’ai compris qu’il faut faire usage d’une communication saine”, explique la styliste.

“Parce qu’avec celle-ci, on impacte positivement, on peut résoudre les conflits. Avec une communication véridique, on peut faire un bon état de lieu qui peut nous conduire vers le développement.”

Tous les événements du programme n’étaient pas ouverts au public, afin que les stylistes, mannequins et autres acteurs de la mode se rencontrent et échangent sur leurs savoir-faire.

Cette première édition de la Brazza Fashion Week est le grand événement culturel que la capitale congolaise a accueilli depuis que les autorités ont commencé à assouplir les mesures liées à la lutte contre le coronavirus.

Cette première édition a regroupé les artistes du Congo, de la RDC et du Gabon. La prochaine édition pourrait être encore plus importante.

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.