Le DG de MINILS applaudit le rôle prépondérant du Nigeria en Afrique

Détails avec Tunde Akanbi, Ilorin

0 115

Le directeur général de l’Institut national d’études sociales Michael Imoudu (MINILS), le camarade Issa Aremu, a salué le rôle de leader du Nigeria dans la récente émergence du premier Africain à diriger les affaires de l’Organisation internationale du travail (OIT) depuis sa création il y a plus de 100 ans.

M. Gilbert F. Houngbo, originaire du Togo, qui est actuellement président du Fonds international de développement agricole (FIDA), a été élu par le Conseil d’administration de l’OIT, composé de représentants des gouvernements, des travailleurs et des employeurs, lors de sa 334e réunion à Genève le 25 mars. Il sera le 11e directeur général de l’OIT et le premier Africain à occuper ce poste.

En déclarant ouvert un atelier syndical de quatre jours sur le leadership stratégique à Ilorin au cours de la semaine, le camarade Aremu a révélé que ce sont “les efforts soutenus, la coopération et l’unité d’objectif” du ministre du Travail, le Dr Chris Igige, des syndicats représentés par la NLC, des organisations de travailleurs et des associations d’employeurs en Afrique qui ont conduit à l’élection historique de M. Gilbert F. Houngbo.

Le directeur général, qui faisait également partie de la délégation gouvernementale au 334e Conseil d’administration à Genève, en Suisse, a déclaré que l’élection de Gilbert Houngbo témoignait du leadership du Nigeria en Afrique en général et des politiques favorables aux travailleurs du président Muhammadu Buhari en particulier.

Rappelant la réélection d’Akinwumi Adesina comme premier président nigérian à deux mandats de la Banque africaine de développement en 2020 et l’élection du Dr Ngozi Okonjo-Iweala du Nigeria, le 1er mars 2021, comme première femme et premier Africain à occuper le poste de directeur général de l’OMC, M. Aremu a souligné : “Le positionnement d’Africains qualifiés dignes de ce nom dans des organisations internationales stratégiques est un héritage durable louable du président Buhari.”

L’élection très disputée s’est terminée par une majorité de 30 voix en faveur de M. Gilbert Houngbo, du Togo, et de sa lointaine adversaire française, Muriel Penicaud, qui a obtenu 23 voix. Cinq candidats étaient en lice pour le poste de Directeur général de l’OIT, à savoir la Sud-Coréenne Kang Kyung-wha, Mthunzi Mdwaba (Afrique du Sud), anciennement Employeurs, Muriel Pénicaud, ancienne ministre du Travail de France et Greg Vines d’Australie.

S’exprimant après son élection, M. Houngbo a déclaré : “Bien que mes origines soient africaines, ma perspective est mondiale. À une époque malheureusement marquée par la division, mon engagement à être un Directeur général unificateur reste ferme. Je serai le Directeur général de personne et le Directeur général de tout le monde.”

Leave A Reply

Your email address will not be published.