Le chef d’état-major des armées au sud de Kaduna pour des raisons sécuritaires

Précisions de Martha Obi, Abuja

0 55

Le chef d’état-major des armées nigérianes (CEMD), le général Lucky Irabor, a visité et rencontré les principales parties prenantes de cinq gouvernements locaux du sud de Kaduna, dans la zone d’opération conjointe de l’opération SAFE HAVEN.

Il a également rencontré des officiers supérieurs retraités du sud de Kaduna pour discuter des moyens de mettre fin aux attaques incessantes dans la région.

Répondant aux commentaires et suggestions des dirigeants communautaires et des représentants de divers groupes, le général Irabor a révélé que la sécurité des communautés va au-delà du déploiement militaire.

Il a souligné l’importance de la collaboration et du soutien aux agences de sécurité et a mis en garde la population contre le risque de se faire justice elle-même.

Le CEMD a également mis en garde la population contre les dangers d’abriter des éléments criminels, révélant que, avec un engagement sincère envers les suggestions discutées, les jours des ennemis de la paix sont comptés.

Il a déclaré qu‘”une nouvelle ère de paix dans le sud de Kaduna est arrivée”.

Le chef a également encouragé la formation d’un comité de sécurité commun à toutes les communautés afin d’élaborer des modalités durables pour une paix durable dans le sud de Kaduna.

Tout en exhortant la population à toujours dénoncer les contrevenants aux chefs communautaires et aux agences de sécurité, le CEMD a mis en garde les éleveurs contre le pâturage de nuit et le pâturage des mineurs.

Dans ses remarques, le gouverneur exécutif de l’État de Kaduna, Mallam Nasir El Rufai, a noté que “le gouvernement de l’État de Kaduna continuera à encourager les habitants à vivre ensemble comme des frères”.

Il a ajouté que “la paix n’a pas d’égal pour le développement de la société”.

Collaboration

S’exprimant par l’intermédiaire de la Commission de la sécurité intérieure et des affaires intérieures, M. Samuel Aruwan, le gouverneur a révélé que son administration collaborait avec les États voisins pour endiguer le banditisme et la criminalité interétatiques dans la région.

Il a appelé à la présence accrue de l’armée dans les communautés vulnérables.

Les personnes qui ont pris la parole lors de la réunion des parties prenantes étaient des représentants des Fulani, Atiyap, Hausa, Kagoro et de l’Association chrétienne du Nigeria (CAN) ainsi que du Jamatul Nasir Islam (JNI).

Parmi les autres participants figurent un représentant des chefs traditionnels, un représentant des membres de la Chambre des représentants et du parlement de l’État, un sénateur représentant Kaduna Sud, un représentant des officiers supérieurs à la retraite et le président de l’Union des peuples de Kaduna Sud.

Le CEMD a également rencontré des officiers supérieurs retraités de l’extraction du sud de Kaduna, avec lesquels il a discuté de la marche à suivre pour assurer une paix durable dans le sud de Kaduna.

Leave A Reply

Your email address will not be published.