Burkina : au moins 12 soldats et 4 volontaires tués à Namissiguima

0 107

Au moins 12 soldats et 4 volontaires ont été tués à Namissiguima, au Nord du Burkina Faso. Vendredi matin, des hommes armés ont lancé des obus avant de tirer sur le détachement militaire, blessant également une vingtaine de soldats et entraînant des dégâts matériels. Du côté des assaillants, présumés djihadistes, aucun bilan n’a encore été établi.

Cette attaque survient alors que l’armée a lancé une opération de “dépollution” dans la région, les militaires étant plus présents sur cette zone, dans une politique de reconquêtes des localités.

Les opérations de sécurisation du territoire devraient s’intensifier, conformément aux annonces du lieutenant-colonel Damiba. Lors de sa prise de pouvoir en janvier, il reprochait à son prédécesseur Roch Marc Christian Kaboré de ne pas avoir réussi à lutter contre les mouvements djihadistes.

Depuis le début des attaques djihadistes au Burkina Faso en 2015, au moins 2 000 personnes ont été tuées et près de 1,8 million d’autres ont été déplacées.

Avec Africanews

Leave A Reply

Your email address will not be published.