Le ministre souligne l’importance de l’autosuffisance au développement national

Chioma Eche, Abuja

0 130

Le ministre nigérian des sciences, de la technologie et de l’innovation, M. Ogbonnaya Onu, a fait valoir que les pays africains devaient valoriser leurs abondantes ressources naturelles afin de parvenir à un développement économique et social.

M. Onu a souligné la nécessité d’une autonomie socio-économique, afin de réduire les importations et de permettre aux pays africains de produire les biens et services dont ils ont besoin.

Le ministre a fait cette déclaration lors d’une visite de courtoisie à Abuja, au Nigeria, de délégués de la Commission de l’Union africaine pour la science, la technique et la recherche (AU-STRC), dirigés par son Excellence le professeur Mohammed Belhocine.

La différence entre les pays développés et les pays en développement, a-t-il explique, se situe au niveau de l’investissement dans la science, la technologie et l’innovation (STI).

Il a donc conseillé aux Africains d’utiliser leurs abondantes ressources naturelles pour commercialiser et exporter des produits vers d’autres pays.

M. Onu a réaffirmé qu’en mettant davantage l’accent sur les STI, les pays africains seraient en mesure de créer des emplois et de réduire la pauvreté à son strict minimum.

Il a promis à la délégation que le ministère, par le biais de l’une de ses agences, l’Agence nationale de développement de la recherche spatiale (NASRDA), s’associera à la Commission pour soutenir l’Université panafricaine, basée à Ibadan, la capitale de l’État d’Oyo, dans le sud-ouest du Nigeria.

Auparavant, le commissaire à l’éducation, à la science, à la technologie et à l’innovation de la Commission de l’Union africaine pour la science, la technique et la recherche (AU-STRC), le professeur Mohammed Belhocine, a noté que l’objectif de sa visite était de solliciter la collaboration et le partenariat du ministère.

Il a également déclaré que le soutien du gouvernement nigérian est nécessaire pour faciliter l’un des instituts de l’Université panafricaine basée à Ibadan, ajoutant que le ministère devrait aider à la fourniture d’équipements vitaux nécessaires pour l’institut.

Leave A Reply

Your email address will not be published.