L’Afrique de l’Ouest confrontée à sa pire crise alimentaire depuis 10 ans

0 96

Onze organisations internationales ont lancé hier un avertissement : “L’Afrique de l’Ouest est frappée par sa pire crise alimentaire depuis dix ans, avec 27 millions de personnes souffrant de la faim.”

Elles ont ajouté : “Ce nombre pourrait atteindre 38 millions en juin prochain – un nouveau niveau historique et déjà une augmentation de plus d’un tiers par rapport à l’année dernière – si des mesures urgentes ne sont pas prises.”

Les organisations sont : Oxfam, Action contre la faim, Save the Children, CARE International, International Rescue Committee (IRC), Norwegian Refugee Council (NRC), Alliance for International Medical Action (ALIMA), Tearfund, World Vision (WV), Handicap International – Humanité & Inclusion et Mercy Corps.

Selon le rapport, un nouveau niveau historique a déjà été atteint, avec une augmentation de plus d’un tiers par rapport à l’année dernière.

Au cours de la dernière décennie, la crise alimentaire, loin de s’atténuer, s’est accentuée dans toute la région ouest-africaine, au Burkina Faso, au Niger, au Tchad, au Mali et au Nigeria. Entre 2015 et 2022, le nombre de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire d’urgence a presque quadruplé, passant de 7 à 27 millions.

Le directeur régional d’Oxfam pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Assalama Sidi, a noté que beaucoup étaient déjà confrontés à des pénuries alimentaires difficiles.

Sidi a affirmé : “Dans certaines parties du Sahel, la production céréalière a chuté d’environ un tiers par rapport à l’année dernière. Les réserves alimentaires des familles s’épuisent. La sécheresse, les inondations, les conflits et les impacts économiques du COVID-19 ont forcé des millions de personnes à quitter leurs terres, les poussant au bord du gouffre.”

Le directeur de Save the Children, Afrique de l’Ouest et du Centre, While Adapoe, a précisé : “La situation oblige des centaines de milliers de personnes à se déplacer vers différentes communautés et à vivre avec des familles d’accueil qui vivent déjà dans des conditions difficiles. Il n’y a pas assez de nourriture, et encore moins d’aliments suffisamment nutritifs pour les enfants. Nous devons les aider de toute urgence car leur santé, leur avenir et leur vie sont en danger.”

La malnutrition ne cesse d’augmenter au Sahel. Les Nations unies ont estimé que 6,3 millions d’enfants âgés de 6 à 59 mois seraient atteints de malnutrition aiguë cette année, dont plus de 1,4 million d’enfants en phase de malnutrition aiguë sévère, contre 4,9 millions d’enfants atteints de malnutrition aiguë en 2021.

Leave A Reply

Your email address will not be published.