Le Nigeria entend relever les défis de l’industrie du coton

Détails avec Jennifer Inah

0 135

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Investissement, M. Adeniyi Adebayo, a exprimé la détermination du gouvernement fédéral à relever les défis auxquels est confrontée l’industrie du coton en vue de créer des emplois pour les jeunes dans le pays.

Le ministre a fait cette déclaration en s’adressant à une délégation de l’Association nationale du coton du Nigeria (NACOTA) qui lui a rendu visite à Abuja.

Il a noté que l’industrie du coton a la capacité de transformer l’économie rurale du Nigeria et de relancer les industries du textile et de l’habillement en créant plus de 2 millions d’emplois, d’améliorer les recettes internes à travers les trois niveaux du gouvernement, de réduire la facture d’importation de 4,0 milliards de dollars encourue annuellement sur le textile et l’habillement, de gagner des devises étrangères et de faire du Nigeria un acteur mondial dans le textile et l’habillement.

Selon lui, “dans les années 1970 et au début des années 1980, le Nigeria abritait la plus grande industrie textile d’Afrique, avec plus de 180 usines textiles qui employaient près de 450 000 personnes et représentaient plus de 25 % de la main-d’œuvre du secteur manufacturier. Aujourd’hui, la plupart de ces usines ont cessé leurs activités, les usines textiles fonctionnent à moins de 20 % de leur capacité avec une main-d’œuvre de moins de 20 000 personnes”.

“Je suis heureux de vous annoncer que M. le Président est déterminé à changer le récit et à réécrire l’histoire du secteur du coton, du textile et de l’habillement (CTG) du Nigeria, qui est en difficulté. En 2019, le gouvernement a donné le coup d’envoi de la distribution d’intrants de coton pour la saison humide à 150 000 agriculteurs de Katsina dans le cadre du programme des emprunteurs ancrés.”

“Ils cultivent plus de 180 000 hectares de coton qui alimenteront nos usines d’égrenage. La production est également en cours dans de nombreux États et d’autres viendront s’ajouter lors des prochaines saisons de plantation,” a déclaré M. Adebayo.

Création d’emplois
Le président de NACOTAN, M. Anibe Achimugu, a appelé le gouvernement fédéral à relancer l’industrie du coton afin de fournir des emplois aux nombreux jeunes chômeurs nigérians.

Il a souligné que si le secteur était relancé, cela permettrait non seulement de sortir les jeunes de la rue, mais aussi de résoudre les problèmes de rébellion, de banditisme, de toxicomanie et d’émigration.

M. Achimugu a noté que l’industrie est le deuxième plus grand employeur de main-d’œuvre dans le pays et qu’elle mérite l’attention du gouvernement fédéral pour permettre à l’industrie de contribuer à son quota au développement économique du pays.

Il a demandé au ministre d’intervenir auprès de la Banque de l’Industrie/Compagnie de crédit-bail du Nigeria pour une intervention spéciale en faveur de l’industrie du coton.

Il a également demandé le soutien du ministre pour le paiement de la cotisation du Nigeria au Comité consultatif international du coton (CCIC) pour les périodes 2020-2021 et 2021-2022, qu’il a estimé à 58 500 dollars.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.