Le mouvement GRS, dirigé par la mouvance, dément les rapports de défection

Faits rapportés par Tunde Akanbi, Ilorin

0 119

Le Mouvement GRS, fidèle à la sénatrice Gbemisola Ruqayyah Saraki au sein de la section Kwara de l’All Progressive Congress (APC), a démenti les informations selon lesquelles il aurait fait défection au Parti social-démocrate (SDP).

Dans une déclaration signée par le secrétaire du mouvement GRS, Adisa Ridwan Ajadi, il a révélé que leur principal, la sénatrice Gbemisola Ruqayyah Saraki, n’a pas émis de directive aux dirigeants et aux membres du mouvement pour quitter l’APC malgré les défis de factionnalisation dans l’État.

Rappelons que la crise qui secoue la section de l’APC dans l’État est antérieure aux dernières élections et n’a pas été résolue depuis.

La conséquence, selon le GRS Movement, est que de nombreux membres de l’APC ont quitté le parti en masse, presque quotidiennement.

“Nous sommes conscients qu’un grand nombre de membres de l’APC ont quitté le parti pour rejoindre le PDP, le SDP et d’autres partis. Permettez-moi cependant de réaffirmer que les membres du Mouvement GRS n’ont pas rejoint le SDP comme cela a été rapporté.

“Ce qui est le plus important pour nous, au sein du GRS Movement, en ce moment, c’est de sensibiliser les Kwarans qui ont le droit de voter, de s’inscrire sur les listes électorales et de préparer leur carte d’électeurs PVC. Ainsi, ils pourront voter pour des candidats capables et responsables au gouvernement en 2023, in Shaa Allah.

“Néanmoins, nous espérons que, puisque le parti saigne tant dans l’État de Kwara, la bonne raison prévaudra dans l’intérêt collectif de toutes les parties prenantes”, conclut la déclaration.

Leave A Reply

Your email address will not be published.