Lancement d’un programme de 35 millions de livres sterling pour soutenir la Zleca

Propos recueillis par Mnena Iyorkegh, Abuja

0 50

Le gouvernement britannique a lancé un programme de 35 millions de livres sterling pour soutenir les négociations et la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca).

Le programme de soutien de la Zleca est censé compléter le partenariat plus large du Royaume-Uni avec l’Union africaine en tant qu’institution multilatérale visant à promouvoir les valeurs mondiales.

La secrétaire d’État au commerce international, Anne-Marie Trevelyan, l’a révélé dans une déclaration lors de la visite du secrétaire général du secrétariat de la Zleca, Wamkele Mene, à Londres pour discuter de la manière dont le Royaume-Uni peut poursuivre son travail en tant que partenaire stratégique de la Zleca.

Grâce au programme de soutien de la Zleca, le Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO) fournira jusqu’à 35 millions de livres sterling pour apporter un soutien en matière de facilitation du commerce et de politique commerciale au secrétariat de la Zleca et aux États membres par l’intermédiaire de TradeMark East Africa (TMEA), de l’overseas Development Institute (ODI) et d’autres partenaires régionaux.

Anne-Marie Trevelyan, secrétaire d’État au commerce international, a noté : “En tant que nation indépendante pratiquant le libre-échange, le Royaume-Uni soutient fermement la Zleca, la plus grande zone de libre-échange au monde. Nous tenons à ce que les négociations en cours et la mise en œuvre pratique de l’accord sur le terrain continuent sur leur lancée. Ce nouveau programme d’aide montre que le commerce est une force du bien et conduira à l’augmentation des échanges, des investissements et de la prospérité tant pour l’Afrique que pour le Royaume-Uni.”

Réagissant à ce geste, le secrétaire général du secrétariat de la Zleca, Wamkele Mene, a exprimé sa gratitude au gouvernement britannique pour ce soutien.

“Nous sommes heureux de recevoir ce soutien du gouvernement du Royaume-Uni, car il nous ouvre la voie à un partenariat pour le renforcement de la coopération liée à la douane et à la facilitation du commerce et à la politique commerciale à travers le continent africain.

“Ce nouveau programme de soutien à la Zleca arrive donc à point nommé pour faciliter la mise en œuvre de la Zleca, en soutenant les comités nationaux de mise en œuvre et les communautés économiques régionales.

“Au cours des cinq dernières années environ, nous avons assisté à la réorganisation de nos communautés économiques régionales, afin de prendre en considération les aspirations inscrites dans les instruments de la Zleca. Nous avons également été témoins, au cours de cette période, de l’enthousiasme et de l’énergie de notre secteur privé, qui s’est montré à la hauteur de la situation et a commencé à exploiter ce qui est prévu dans l’accord.

Notre ambition est maintenant de voir des échanges commerciaux significatifs de produits “Made in Zleca” se dérouler sur toute la longueur et la largeur de notre continent, afin de créer des emplois et des opportunités économiques aux Africains, en particulier les femmes et les jeunes. Nous voulons faciliter le commerce pour les Africains, en particulier pour nos femmes et nos jeunes qui commercent à travers nos frontières.”

Selon la ministre britannique de l’Afrique, Vicky Ford, “une intégration plus étroite entre les économies africaines stimule la croissance sur le continent, crée des opportunités et aide à sortir les gens de la pauvreté”.

“Le Royaume-Uni est un partenaire engagé dans cette mission. Ce financement britannique permettra de promouvoir des partenariats à long terme entre les pays africains et de soutenir un continent plus prospère et plus vert. Je suis ravi de soutenir le secrétariat de la Zleca et ses États membres pour mettre en place des systèmes commerciaux plus libres et plus équitables en Afrique.”

Selon la déclaration, “pour les entreprises britanniques, le bloc commercial supprimera les obstacles à l’accès au marché en créant un marché continental unique, ce qui permettra aux entreprises britanniques d’exporter plus facilement et à moindre coût des biens et services dans les 54 États membres de la Zleca. Le soutien apporté aux projets en Afrique par UK Export Finance est également le plus élevé depuis des décennies, soutenant une série de projets d’infrastructure dans des pays allant de la Côte d’Ivoire à l’Ouganda, avec un financement de plus de 2,3 milliards de livres sterling”.

En tant que plus grande zone de libre-échange au monde, la Zleca a le potentiel de stimuler la croissance économique de l’Afrique en favorisant l’industrialisation, en créant des emplois et en apportant la prospérité sur tout le continent.

La Zleca devrait permettre de sortir 30 millions de personnes de la pauvreté, de créer des emplois et d’offrir de nouvelles opportunités commerciales aux entreprises d’Afrique et du Royaume-Uni.

Leave A Reply

Your email address will not be published.