La Corée du Nord menace d’utiliser l’arme nucléaire en cas d’attaque du Sud

0 41

Kim Yo-jong, l’influente sœur du dirigeant nord-coréen, a prévenu, mardi, que son pays utiliserait l’arme nucléaire en cas d’attaque de la Corée du Sud. Elle répondait directement à des commentaires du ministre sud-coréen de la Défense.

La Corée du Nord est opposée à la guerre mais sera contrainte d’utiliser ses capacités nucléaires si la Corée du Sud choisit la voie de la confrontation militaire ou effectue une attaque préventive, a déclaré, mardi 5 avril, Kim Yo-jong, la puissante sœur du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un.

Citée par l’agence de presse officielle KCNA, elle a qualifié de “très grande erreur” les récents commentaires du ministre sud-coréen de la Défense évoquant des attaques contre la Corée du Nord, alors que Suh Wook a indiqué, vendredi, que Séoul disposait d’un éventail de missiles pouvant atteindre rapidement et avec précision toute cible nord-coréenne.

Pyongyang a tiré depuis le début de l’année plusieurs missiles à la puissance croissante, des essais qui font craindre à Séoul et à Washington une reprise des tests nucléaires pour la première fois depuis 2017, les discussions sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne étant dans l’impasse.

Pas son principal ennemi

Dans le communiqué relayé mardi, Kim Yo-jong a martelé que la Corée du Nord était opposée à la guerre, un scénario qui laisserait la péninsule en ruines, et qu’elle ne considérait pas la Corée du Sud comme son principal ennemi.

“En d’autres termes, cela signifie qu’à moins que l’armée sud-coréenne ne prenne des actions militaires contre notre État, elle ne sera pas considérée comme une cible”, a-t-elle dit, selon la KCNA.

“Mais si la Corée du Sud, pour une quelconque raison (…), opte pour une action militaire telle qu’une ‘frappe préventive’ comme vanté par (Suh Wook), la situation changera. La Corée du Sud deviendra alors une cible.”

Avec Reuters

Leave A Reply

Your email address will not be published.