0 33

L’armée de la République démocratique du Congo affirme que des soldats rwandais ont soutenu les rebelles du M23 lors d’une attaque lundi près de sa frontière avec le Rwanda et l’Ouganda.

L’armée de la RD Congo a déclaré avoir capturé deux soldats rwandais impliqués dans l’attaque et les a présentés lors d’une conférence de presse.

Selon les rapports, le porte-parole du gouvernement, le porte-parole de l’armée et le procureur général du Rwanda n’ont fait aucun commentaire.

Dans un communiqué, l’armée congolaise a déclaré que “les rebelles ont attaqué ses positions à Tshanzu et Runyonyi”.

Elle a affirmé que “toutes les mesures ont été prises pour rétablir rapidement l’autorité” dans ces deux régions.

L’ONU a régulièrement accusé le Rwanda et l’Ouganda de soutenir le M23, bien que les deux gouvernements nient cette allégation.

Le groupe rebelle, composé de déserteurs de l’armée et principalement d’ethnies tutsis, a été nommé d’après un accord de paix signé le 23 mars 2009 par le gouvernement et une ancienne milice.

Leave A Reply

Your email address will not be published.