Qatar 2022 : objectif qualification pour Rigobert Song

0 36

Débutant, mais charismatique. Le Cameroun a misé sur Rigobert Song pour retourner au Mondial, avec un barrage très relevé contre l’Algérie, même si l’ancien capitaine n’a qu’une maigre expérience d’entraîneur.

La Coupe du monde, “Rigo” connaît. Il est l’un des trois seuls joueurs d’Afrique à en avoir disputé quatre (1994, 1998, 2002 et 2010), avec ses coéquipiers Samuel Eto’o et Jacques Songo’o.

De même, les recoins de la “tanière”, le repaire des Lions Indomptables, n’ont pas de secret pour l’ex-défenseur aux 137 sélections. Song sait aussi comment gagner, il a soulevé deux Coupes d’Afrique d’affilée (2000 et 2002) à la tête de l’équipe nationale.

Il est également très populaire. Son image, longs dreadlocks et barbiche blanchie, à 45 ans, recouvre les rues des grandes villes du Cameroun pour diverses publicités. Tout le pays était en émoi quand l’idole a été plongé dans le coma par un AVC en octobre 2016.

Aura, incarnation : la légitimité du géant à guider les Lions s’appuie sur bien des atouts. Mais il n’a qu’une petite expérience du banc, pour avoir dirigé la sélection olympique et les Espoirs depuis 2018. La fédération (Fécafoot) a pris le risque de tout changer à un mois des barrages contre l’Algérie avec retour à Blida mardi.

Exit Toni Conceiçao, qui n’a pas réussi à remporter la CAN à domicile, battu par l’Égypte en demi-finales (0-0, 3 t.a.b. à 1). Et appel à la statue du Commandeur. Un peu comme la France avait appelé Michel Platini, jeune retraité et sans expérience du banc, pour remplacer Henri Michel en 1988, après un nul à Chypre (1-1).

Song n’a pas tout changé du travail du Portugais, il a gardé la même équipe à quelques exceptions près. Rigo a rappelé Eric-Maxim Choupo-Moting, qui ne s’entendait plus avec le technicien portugais, et s’appuie toujours sur le duo d’attaquants Vincent Aboubakar et Karl Toko-Ekambi, 13 buts à eux deux pendant le tournoi.

Avec les promesses de la CAN 2021, comme le latéral gauche offensif Samuel Oum Gouet, et les piliers comme Frank Anguissa et Michael Ngadeu, le Cameroun espère profiter du désarroi de l’Algérie, tenante du titre éliminée dès le premier tour à la CAN.

Au sein des instances dirigeantes, les avis étaient partagés sur le cas Song. Certains étaient partisans de la stabilité, d’autres voulaient donner un coup de fouet en installant la statue du commandeur.

Le président de la République Paul Biya a tranché et a appelé l’ancien capitaine. Song forme désormais un sacré duo de légendes avec Samuel Eto’o, son buteur, devenu le président de la Fécafoot.

Le Cameroun compte sur leur influx magique pour vaincre l’Algérie et rester le recordman d’Afrique des participations à la Coupe du monde. Les Lions en sont à sept, devant le Nigeria (six), également engagé en barrages contre le Ghana.

Les records, Song connaît aussi. Joueur le plus capé de son pays, il a disputé huit CAN et reste le septième plus jeune joueur aligné en Coupe du monde, mais aussi le plus jeune exclu… à 17 ans et 358 jours, en 1994 contre le Brésil.

Il est aussi le seul avec Zinédine Zidane à avoir reçu un rouge lors de deux Coupes du monde. C’est cette agressivité, mais bien canalisée, qu’il veut insuffler à ses joueurs.

Avec AFP

Leave A Reply

Your email address will not be published.