Présidentielle: Le Pen veut stopper l’immigration et augmenter le pouvoir d’achat

0 44

La candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, veut stopper l’immigration, combattre l’islamisme et relever le pouvoir d’achat, dans le but de “rendre leur argent” et “leur pays” aux Français, grâce à un emprunt national et 68,3 milliards d’euros de recettes.

“Arrêter l’immigration incontrôlée”

– Organiser un référendum sur un projet de loi révisant la Constitution pour y inscrire la “maîtrise” de l’immigration, la “priorité nationale” et la primauté du droit national sur le droit international et européen

– Rétablir le délit de séjour irrégulier, qui obligera les fonctionnaires, en vertu de l’article 40 du code de procédure pénale, à “dénoncer” la présence de clandestins

– Réserver les aides sociales aux Français, conditionner les prestations de solidarité à 5 ans de travail

– Priorité nationale pour l’accès au logement social et à l’emploi

– Fin du regroupement familial

– Supprimer l’autorisation de séjour pour tout étranger n’ayant pas travaillé depuis un an

– Expulser clandestins, délinquants et criminels étrangers, fichés S étrangers

– Supprimer le droit du sol, naturaliser sur des critères de mérite et d’assimilation

– Effectuer les demandes de droit d’asile dans les consulats ou ambassades à l’étranger

“Eradiquer les idéologies islamistes”

– Interdire la “pratique, la manifestation ainsi que la diffusion publique”, au cinéma, dans la presse comme à l’école, des “idéologies islamistes”

– Interdire le port du voile dans l’espace public, mais pas de la kippa

“La sécurité partout”

– Rétablir les peines planchers

– Présomption de légitime défense pour les forces de l’ordre

– Doubler le nombre de magistrats

– Inscrire au fichier des délinquants sexuels les harceleurs de rue

– Création de 25.000 nouvelles places de prison en 2027

– Supprimer toute possibilité de réduction ou aménagement de peine

Augmenter le pouvoir d’achat

– Baisser la TVA de 20% à 5,5% sur les carburants, le fioul, le gaz et l’électricité

– Exonérer de cotisations patronales les entreprises qui augmentent les salaires (jusqu’à trois Smic) de 10%

– Renationaliser les sociétés d’autoroutes

– Privatiser l’audiovisuel public

– Créer un chèque-formation mensuel de 200 à 300 euros pour les apprentis, alternants et leurs employeurs

– Exonérer d’impôt sur le revenu les jeunes jusqu’à 30 ans

– Exonérer d’impôt sur les sociétés les entrepreneurs de moins de 30 ans pendant les 5 premières années

– Instituer une part fiscale complète dès le deuxième enfant

Doubler le soutien aux mères isolées

– Créer un prêt à 0% pour les jeunes familles

– Défiscaliser les donations jusqu’à 100.000 euros par enfant tous les dix ans

Institutions

– Référendum d’initiative citoyenne

– Mode de scrutin proportionnel pour les législatives

Retraites

– Retraite à 60 ans avec 40 annuités réservée aux Français entrés dans la vie active avant l’âge de 20 ans

– Retraite entre 60,75 ans et 62 ans pour les Français entrés dans la vie active entre 20 ans et 24,5 ans, système inchangé au-delà de 25 ans

– Réindexer les retraites sur l’inflation

– Revaloriser le minimum vieillesse à 1.000 euros

– Restaurer la demi-part fiscale en faveur des veuves et veufs

“Indépendance énergétique”

– Supprimer les subventions aux énergies “intermittentes”

– Arrêter les projets éoliens et démanteler progressivement les parcs existants

– Relancer la filière nucléaire, hydroélectrique et investir dans l’hydrogène

“Souveraineté alimentaire”

– Retirer l’agriculture des traités de libre-échange

– Faire intervenir l’Etat dans la fixation des prix

– Interdire les importations ne respectant pas les normes françaises

– Contraindre les cantines à utiliser 80% de produits français

PME d’abord

– Baisser les impôts de production des PME-TPE

– Supprimer les impôts sur les transmissions d’entreprises

– Créer un impôt sur la fortune financière, pour taxer la spéculation

Emprunt national

– Lancer “un grand emprunt national rémunéré à 2%” pour financer des investissements

Défense

– Porter le budget à 55 milliards d’euros d’ici 2027

Santé

– Plan de 20 milliards d’euros sur 5 ans, dont 2 milliards pour revaloriser les salaires des soignants

– Supprimer les Agences régionales de santé (ARS)

Éducation

– Supprimer l’enseignement des langues et cultures d’origine

– Sanctionner l’absence d’assiduité par la suspension des allocations familiales et des bourses scolaires

– Augmenter la grille indiciaire des enseignants de 3% par an

Avec AFP/ France 24

Leave A Reply

Your email address will not be published.