Le Nigéria sollicite sa réélection au Conseil de l’UIT

Détails avec Na'ankwat Dariem, Abuja

0 42

Le Nigéria a annoncé son intention de se faire réélire au Conseil de l’Union internationale des télécommunications (UIT) lors des prochaines conférences de plénipotentiaires.

Le vice-président exécutif de la Nigerian Communications Commission (NCC), le professeur Umar Danbatta, l’a annoncé en s’adressant aux acteurs mondiaux du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) lors de la session du Conseil de l’UIT qui se déroule actuellement à Genève, en Suisse.

Le professeur Danbatta a souligné que la réélection du Nigéria aidera le pays à continuer de collaborer avec l’UIT et à soutenir son programme de développement, à assurer une mise en œuvre efficace et efficiente des résolutions de l’UIT, à mettre en œuvre des programmes inclusifs visant à encourager l’utilisation universelle des TIC par-delà tous les clivages, et à fournir un partenariat ciblé et stratégique.

“Nous nous réjouissons de la tenue d’une solide session du Conseil et du soutien que nous apporterons au Nigéria lors des prochaines élections”, a déclaré M. Danbatta.

L’UIT est dirigée par la Conférence de plénipotentiaires et le Conseil d’administration. La Conférence de plénipotentiaires est l’organe suprême de l’Union. C’est l’organe décisionnel qui détermine l’orientation de l’Union et de ses activités.

Le Conseil, quant à lui, fait office d’organe directeur de l’Union dans l’intervalle entre les Conférences de plénipotentiaires. Son rôle est d’examiner les grandes questions de politique des télécommunications afin de s’assurer que les activités, les politiques et les stratégies de l’Union répondent pleinement à l’environnement dynamique et en rapide évolution des télécommunications d’aujourd’hui.

La Conférence de plénipotentiaires de l’UIT de cette année doit se tenir à Bucarest, en Roumanie, du lundi 26 septembre au 14 octobre 2022.

M. Danbatta a noté que la vaste expérience de la NCC en tant que membre de longue date de l’UIT a servi de stimulant à la Commission dans sa mise en œuvre efficace des politiques gouvernementales et dans la stimulation des initiatives réglementaires visant à faire progresser la transformation numérique du Nigeria.

Il a expliqué que les défis posés par la pandémie de COVID-19 soulignent le rôle important que les TIC continueront de jouer pour assurer la paix, la sécurité et la prospérité dans le monde.

“C’est grâce aux expériences positives de l’écosystème de l’UIT que le Nigéria continue d’être actif et tourné vers l’avenir en ce qui concerne les activités de l’UIT en tant qu’organe principal des Nations Unies dans le domaine des TIC”, a-t-il ajouté.

Le directeur des affaires publiques de la NCC, le Dr Ikechukwu Adinde, a déclaré dans un communiqué que le patron de la NCC a souligné qu’en tant que membre de longue date du Conseil, le Nigéria a utilisé les TIC comme moteur du développement socio-économique, non seulement pour lui-même, mais aussi au profit de la sous-région et du continent, étant donné son rôle de membre fondateur et de promoteur phare de l’Assemblée des régulateurs des télécommunications d’Afrique de l’Ouest (ARTAO).

“Au fil des ans, en tant que membre de l’UIT, le Nigéria a présidé la Conférence mondiale des radiocommunications (CMR)-15, la Commission permanente d’administration et de gestion (SC-ADM) du Conseil de l’UIT, en 2019 et 2022, ainsi que la Commission ad hoc sur la présence régionale de l’UIT”, a déclaré l’EVC pour souligner la relation stratégique et symbiotique entre le Nigéria et l’UIT.

Renforçant l’intensité de son affirmation sur la contribution du Nigéria à l’UIT, M. Danbatta a déclaré : “Le Nigéria a également présidé le Groupe régional pour l’Afrique de la Commission d’études 20 de l’UIT-T, a été vice-président de la Commission d’études 20 de l’UIT-T, a été vice-président de la Commission d’études 12 de l’UIT-T et vice-président de la Commission d’études 2 de l’UIT-D, et a apporté un soutien financier à la construction du siège de l’UIT, entre autres”.

M. Danbatta a affirmé que “cette solide expérience au sein de l’UIT a continué de permettre au Nigéria, par l’intermédiaire de la NCC, de gérer une vente aux enchères transparente et mondialement reconnue pour l’attribution d’une licence 5G de cinquième génération en 2021, d’atteindre un taux de pénétration du haut débit de 40,88% au Nigéria en décembre 2021, de mettre en œuvre de solides initiatives d’inclusion financière, ainsi que de promouvoir l’accès universel dans les institutions et les communautés du Nigéria par le biais du Fonds de fourniture du service universel (USPF) de la NCC.

“Tout cela a été rendu possible par le lancement et la mise en œuvre réussis de politiques visant à encourager l’utilisation des TIC dans tous les secteurs et à renforcer l’économie numérique”, a-t-il ajouté.

Leave A Reply

Your email address will not be published.