Passage au numérique : le Nigeria appelle à un partenariat entre investisseurs privés

Détails avec Salihu Ali, Abuja

0 53

Le gouvernement nigérian a appelé à un partenariat avec les investisseurs privés pour réussir la migration numérique de la radiodiffusion au Nigeria et sur le continent africain.

Le ministre nigérian de l’information et de la culture, Lai Mohammed, a lancé cet appel lors de la 76e assemblée générale des Broadcasting Organizations of Nigeria (BON), tenue à Abuja, la capitale du pays.

La convention sur la radiodiffusion et les médias numériques – Nigeria 2022 – a réuni des professionnels des médias et des écosystèmes publicitaires du Nigeria et d’ailleurs pour échanger des idées sur l’importance du passage au numérique du secteur de la radiodiffusion au Nigeria, conformément aux meilleures pratiques mondiales.

Le ministre a souligné la nécessité d’une participation des investisseurs privés à la conduite du projet.

Il a intimé que “partout dans le monde, où la migration numérique a été menée à bien, on a fait appel à la pleine participation du secteur privé pour la conduire.

“Récemment, le ministère de l’information et de la culture a conduit d’autres parties prenantes à galvaniser un processus de financement du secteur privé, qui, nous en sommes convaincus, contribuera à accélérer la numérisation d’autres États que nous n’avons pas encore atteints. Les avantages de la numérisation pour les acteurs du secteur et le public en général sont nombreux.”

Des informations vérifiées
Le ministre, représenté par Ayobami Adewoye, a appelé les médias à continuer à fournir des informations exactes et vérifiées qui favoriseront l’unité du Nigeria et approfondiront la démocratie.

“Maintenant que la politique a commencé en prélude aux élections générales de 2023, les médias, en tant que quatrième pouvoir du royaume, doivent adhérer strictement aux règles stipulées dans le code NBC de la Commission de radiodiffusion du Nigeria et dans d’autres statuts, y compris la loi électorale récemment adoptée.”

M. Mohammed a également appelé les médias audiovisuels à contribuer à la lutte contre la menace des fausses nouvelles en diffusant des informations correctes au public et en fournissant les informations nécessaires au gouvernement.

Le directeur général de la NBC, Balarabe Shehu Ilelah, a appelé à une synergie entre les parties prenantes pour promouvoir le développement.

Il a exhorté les radiodiffuseurs à faire preuve de professionnalisme et de diligence raisonnable en ne permettant pas que leurs plateformes soient utilisées pour promouvoir la haine et les fausses nouvelles.

Par ailleurs, le président de la Broadcasting Organization of Nigeria BON, John Ugbe, a révélé que l’institution était déterminée à promouvoir l’environnement numérique du Nigeria et à renforcer les capacités des professionnels.

Une table ronde a également été organisée sur l’accélération de la diffusion universelle de la radiodiffusion numérique intégrale aux Nigérians.

Leave A Reply

Your email address will not be published.