Take a fresh look at your lifestyle.
indepebdence

Le Bangladesh sollicite la collaboration du Nigeria sur les questions relatives à la diaspora

Détails avec Rahila Lassa, Abuja

29

La République du Bangladesh a exprimé son désir de partager ses expériences sur les questions de diaspora avec le gouvernement nigérian.

Le haut commissaire du Bangladesh, Musudur Rahman, l’a révélé à Abuja, la capitale du Nigeria, lors d’une visite de travail au président de la Commission des Nigérians de la diaspora (NIDCOM), Abike Dabiri-Erewa, mercredi.

Selon lui, la collaboration vise à stimuler les performances des diasporas, étant donné que le Bangladesh dispose d’un ministère du bien-être des expatriés à part entière pour ses diasporas.

Le Haut Commissaire a décrit la mise en place du NIDCOM comme un pas dans la bonne direction, décrivant les Nigérians de la diaspora comme responsables, résilients et ingénieux, en particulier dans le domaine de la construction de la nation dans leurs pays d’accueil.

M. Rahman a souligné la nécessité pour le Nigeria et le Bangladesh d’approfondir leurs relations bilatérales en raison des performances exceptionnelles des Nigérians de la diaspora dans le monde entier en termes de technologie, d’innovation, d’échanges et de commerce.

Il a ajouté que cette synergie permettrait non seulement d’améliorer les performances de la diaspora, mais qu’elle profiterait également aux deux pays dans de nombreux domaines du développement national, au-delà des transferts de fonds de la diaspora.

“Il est nécessaire que le NIDCOM et le ministère du Bangladesh travaillent ensemble pour partager les meilleures réglementations et politiques afin d’améliorer les performances des diasporas en mettant à leur disposition des plateformes et des programmes de formation pour les préparer en termes de langue, de services alimentaires locaux de base, d’habillement, de culture et bien plus encore.”

M. Rahman a ajouté que même si le nombre de Nigérians vivant au Bangladesh n’est pas très élevé, ils apprécient la qualité.

“Le Bangladesh a été en mesure de recueillir plus de 23 milliards de dollars de transferts de fonds annuels de la part de ses quelque cinq millions de diasporas dans le monde entier, soulignant le rôle de son ministère des affaires des expatriés à cet égard”. a souligné M. Rahman.

Rahman a réaffirmé que le Nigeria, avec sa population et son influence, peut faire encore mieux, car il est l’un des meilleurs au monde.

En réponse, le président de NIDCOM, Abike Dabiri-Erewa, a réaffirmé que l’impact des diasporas ne pouvait pas être surestimé, d’où la nécessité pour les deux pays d’explorer les possibilités de créer des plateformes et des politiques pour l’engagement des diasporas, en particulier dans les domaines de la création d’emplois et du développement de leurs économies.

Elle a déclaré que le Nigeria et le Bangladesh ont beaucoup de choses en commun en termes d’affinité culturelle et de diaspora et que, s’ils sont correctement organisés, ils pourront améliorer leur développement national respectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.