Take a fresh look at your lifestyle.
indepebdence

Le Nigeria abrite le sommet des Premières Dames d’Afrique

Détails avec Timothy Choji, Abuja

55

Le Président nigérian Muhammadu Buhari a exprimé son inquiétude face à la manière dont la paix est devenue insaisissable sur le continent africain, affectant ainsi le développement de nombreuses régions d’Afrique.

Il s’est donc engagé à soutenir les résolutions de la Mission de paix des Premières Dames d’Afrique (MIPREDA) visant à promouvoir la paix et le développement sur le continent.

Lors de la cérémonie d’ouverture de la 9e assemblée générale de la MIPREDA, le Président a également exhorté les dirigeants africains et les autres parties prenantes à soutenir les femmes dans la réalisation de leur objectif principal, lequel est de construire une société pacifique.

“Les activités des insurgés et des bandits ont entraîné une augmentation des déplacements de population et de la pauvreté.

“Il ne fait aucun doute que les femmes et les enfants sont les plus touchés par la rupture de la paix. Par conséquent, en tant que mères, je crois que vous êtes mieux placées pour conduire les processus de paix et les actions nécessaires.

“En effet, je suis heureux de savoir que votre forum a œuvré à la promotion de la coexistence pacifique sur le continent de tant de façons”, a-t-il précisé.

Le Chef d’Etat a félicité la Première Dame du Nigéria, Dr. Aisha Buhari, pour l’acquisition d’un terrain au nom de toutes les Premières Dames pour le développement d’un secrétariat pour la Mission à Abuja.

“Je suis heureux de savoir qu’une fois terminé, le secrétariat servira plusieurs objectifs, notamment la création d’emplois et la génération de revenus durables”, s’est réjouit le leader nigérian.

La 9e assemblée générale de la MIPREDA a élu à l’unanimité la première dame du Nigeria en tant que la nouvelle présidente.

Dans son discours d’acceptation, Dr. Aisha Buhari a promis de s’acquitter de sa nouvelle responsabilité avec un engagement total, exhortant ses collègues à travailler à l’unisson vers un destin glorieux pour l’Afrique.

“Avec toute mon humilité, j’accepte mon élection en tant que 9e présidente de la Mission de paix des Premières Dames d’Afrique.

“Je tiens à remercier sincèrement toutes mes collègues pour leur soutien et leur compréhension continus et pour m’avoir confié cette grande responsabilité.

“Je m’engage à m’acquitter de mes responsabilités avec un engagement total et conformément aux règles établies par la Mission.

“Vos Excellences, Messieurs les journalistes, comme vous le savez, la tâche qui nous attend est un engagement collectif et la coopération de tous est nécessaire pour le succès global de la mission de paix des Premières Dames d’Afrique.

“Pour ma part, je vous assure que je m’acquitterai de mes fonctions avec honnêteté, dévouement et inclusivité.

“Mes chers collègues, alors que nous concluons ce sommet, laissons l’histoire nous guider pour que l’Afrique que nous léguons aujourd’hui à nos enfants soit meilleure que celle dont nous avons hérité.

“Engageons-nous à travailler ensemble pour réaliser un destin glorieux pour tous les Africains”, a-t-elle rétorqué.

Dans un message de bonne volonté, le ministre nigérian des affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, a insisté sur le fait que la situation actuelle de l’Afrique appelle les dirigeants à prendre des mesures décisives pour relever les défis auxquels le continent est confronté.

“L’Afrique se trouve à un moment critique, confrontée à de nombreux défis existentiels. Cette situation critique appelle un leadership décisif et une action concertée.

“L’Afrique est aux prises avec la pandémie de COVID-19, les conséquences dévastatrices du changement climatique, la catastrophe du terrorisme, le trafic d’êtres humains et de drogues, la migration irrégulière, la pauvreté écrasante, entre autres.

L’Afrique lutte, l’Afrique saigne, nous devons tous nous rassembler, et nous devons agir et agir maintenant”, a-t-il conscientisé.

M. Onyeama a félicité les premières dames d’Afrique d’avoir pris position, ajoutant qu’elles constituaient “un groupe puissant et influent, capable de faire la différence et de contribuer à la réalisation de l’Afrique que nous voulons et méritons”.

Douze Premières Dames africaines, celle du Nigeria, du Liberia, du Burkina Faso, du Burundi, du Congo Brazzaville, de Saotome et Principe, du Ghana, de Sierra Leone, de Côte d’Ivoire, de Gambie et de Mauritanie ont répondu présent au sommet.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.