Take a fresh look at your lifestyle.
indepebdence

L’appel du président du CIO avec la Chinoise Peng Shuai n’est pas suffisant (WTA)

31

L’appel vidéo de la star chinoise du tennis Peng Shuai avec le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, ne répond pas aux inquiétudes de la Women’s Tennis Association (WTA) quant à son bien-être et ne les atténue pas, a déclaré la WTA lundi.

L’endroit où se trouve Peng, ancienne numéro un mondiale du double, est devenu un sujet de préoccupation internationale il y a près de trois semaines, après qu’elle ait affirmé que l’ancien vice-premier ministre Zhang Gaoli l’avait agressée sexuellement.

Elle est apparue à un dîner avec des amis samedi et à un tournoi de tennis pour enfants à Pékin dimanche, selon des photos et des vidéos publiées par des journalistes des médias d’État chinois et par les organisateurs du tournoi. Mais elles n’ont guère contribué à apaiser les inquiétudes.

“Il était bon de voir Peng Shuai dans les récentes vidéos, mais elles n’atténuent ni ne répondent à l’inquiétude de la WTA quant à son bien-être et à sa capacité à communiquer sans censure ni coercition”, a souligné une porte-parole de la WTA dans un communiqué.

Interrogée sur l’appel avec le CIO, la porte-parole a précisé : “Cette vidéo ne change rien à notre appel à une enquête complète, équitable et transparente, sans censure, sur son allégation d’agression sexuelle, qui est la question qui a donné lieu à notre préoccupation initiale.”

Le CIO a annoncé dans un communiqué que Mme Peng a eu un entretien téléphonique de 30 minutes avec son président Thomas Bach dimanche, au cours duquel elle a révélé qu’elle était en sécurité et en bonne santé chez elle à Pékin, et qu’elle souhaitait que sa vie privée soit respectée pour le moment.

L’inquiétude concernant Peng survient alors que des groupes de défense des droits de l’homme et d’autres ont appelé au boycott des Jeux olympiques d’hiver de Pékin en février, en raison de la situation des droits de l’homme en Chine. La WTA a également menacé de retirer des tournois de Chine à cause de cette affaire.

Hu Xijin, rédacteur en chef du journal d’État Global Times, qui a publié ces derniers jours des vidéos et des photos de Peng à Pékin, a expliqué ce lundi sur les réseaux sociaux que son apparition devrait suffire à apaiser les inquiétudes de “ceux qui se soucient vraiment de la sécurité de Peng Shuai”.

Mais pour ceux qui visent à attaquer le système chinois et à boycotter les Jeux olympiques d’hiver de Pékin, les faits, aussi nombreux soient-ils, ne leur conviennent pas”, a ajouté Xijin.

En rappel, le 2 novembre, Peng a publié sur les médias sociaux chinois que Zhang l’avait forcée à avoir des relations sexuelles et qu’ils avaient ensuite eu une relation consensuelle. Le message a été rapidement supprimé et le sujet a été bloqué sur l’internet chinois, fortement censuré.

Ni Zhang ni le gouvernement chinois n’ont commenté les allégations de Peng. Le bureau d’information du Conseil d’État et le ministère des affaires étrangères n’ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires envoyées lundi.

Le ministre français des Affaires étrangères a appelé dimanche les autorités chinoises à laisser Peng s’exprimer publiquement.

“J’attends une seule chose : qu’elle parle”, a intimé Jean-Yves Le Drian à la télévision LCI, ajoutant qu’il pourrait y avoir des conséquences diplomatiques non précisées si la Chine ne clarifiait pas la situation. Son bureau n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur la déclaration du CIO.

Les États-Unis et la Grande-Bretagne ont également demandé à la Chine de fournir des preuves de l’endroit où se trouve Peng. Des joueurs de tennis actuels et anciens, dont Naomi Osaka, Serena Williams et Billie Jean King, se sont joints aux appels visant à confirmer qu’elle était en sécurité, en utilisant le hashtag #WhereIsPengShuai ? sur les médias sociaux.

Le numéro un mondial du simple, Novak Djokovic, a affirmé qu’il serait étrange d’organiser des tournois en Chine si la situation “horrible” n’était pas résolue.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.