Take a fresh look at your lifestyle.
indepebdence

Les bâtiments en cours de démolition vise à corriger les infractions au plan directeur (Ministre)

Propos recueillis par Hudu Yakubu depuis Abuja, la capitale

30

Le Ministre nigérian du Territoire de la Capitale Fédérale du Nigeria (FCT) Mohammad Musa Bello a apporté son soutien à l’exercice de démolition en cours entrepris par l’équipe ministérielle chargée de l’assainissement de la ville.

Le ministre a apporté son soutien à l’équipe de travail sur l’assainissement en répondant aux questions des journalistes à Abuja, la capitale du Nigeria.

Tout en soulignant que l’exercice est une routine et vise uniquement à rectifier les infractions dans le paysage de la ville, il a ajouté qu’il s’agissait de corriger les infractions du plan directeur.

Le ministre, qui a exclu toute compensation à l’endroit des propriétaires de structures illégales, a assuré que l’administration du FCT paiera pour tout terrain ou structure légalement acquis par les autorités pour fournir des infrastructures ou des équipements publics.

Selon lui, “c’est quelque chose qui se produit dans le cadre du travail quotidien d’application de la loi. Malheureusement, dans un passé récent, en particulier pendant le COVID-19, lorsque la plupart des inspecteurs n’ont pas été en mesure de couvrir la ville, beaucoup de gens ont commencé à construire des structures illégales.

“Les politiques et les directives de construction dans le FCT sont très claires et bien documentées, les lois sont là.

“Ce que nous faisons, c’est de supprimer les infractions à la loi. La question de la compensation ne se posera pas car tout est illégal. Par exemple, les habitants décident de construire sur les couloirs routiers et dans la plupart des cas, vous verrez que l’administration a pu leur donner de nombreux avis mais ils ont continué à construire des structures illégales, donc nous continuons à démolir.

“Mais dans certaines zones, dans le cadre de notre rénovation et de notre modernisation urbaines, si nous devons supprimer des bâtiments pour étendre les couloirs routiers ou créer des installations pour des services essentiels ou des services sociaux, il est évident que ces bâtiments seront compensés. Cela a toujours été le cas”, a souligné M. Bello.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.