Take a fresh look at your lifestyle.
indepebdence

Evasion d’une prison à Oyo: le gouverneur appelle au calme

Reportage signé Olubunmi Osoteku, Ibadan

161

Au Sud-ouest du Nigeria, le gouverneur de l’Etat d’Oyo, Seyi Makinde, a appelé au calme après l’évasion de la prison d’Abolongo, déclarant que toutes les agences de sécurité de l’Etat ont été mises en alerte.

Makinde, qui a lancé cet appel lors d’une émission d’État diffusée sur la Broadcasting Corporation of Oyo State (BCOS) samedi soir, a noté que le gouvernement avait ordonné aux agences de sécurité de déployer du personnel sur les sites nationaux critiques de l’État et de surveiller toutes les entrées et sorties de l’État, affirmant que l’État ferait tout pour protéger ses citoyens et tous les sites nationaux.

Selon la meme source : “La nuit dernière, les agents de sécurité ont répondu à un appel de détresse concernant une évasion dans le centre correctionnel d’Abolongo, dans la ville d’Oyo. Le centre correctionnel avait été attaqué à l’aide d’explosifs, et certains détenus avaient été libérés.

“Nos hommes de sécurité sont tombés dans une embuscade. En conséquence, nous avons perdu deux de nos agents sécuritaires – un caporal de l’armée nigériane attaché à l’opération Burst, et un agent du corps Amotekun de l’État d’Oyo. En plus des deux vies perdues, nous avons eu plusieurs agents blessés”.

Le gouverneur a compati avec les familles des deux agents de sécurité tués et a également révélé qu’il avait rendu visite à un autre agent du Corps Amotekun, Shukurat Omoba, qui a été blessé dans l’attaque et se trouve dans un état critique au centre hospitalier, UCH, Ibadan, notant que l’État déploie toutes les ressources pour s’assurer qu’elle survive à la situation, tout en exhortant les résidents à se joindre aux prières pour son prompt rétablissement.

Makinde a renchéri : “Bien que certains détenus aient été retrouvés et remis en détention, d’autres sont toujours en fuite. Toutes les agences de sécurité ont été placées en état d’alerte pour s’assurer que tous les détenus échappés sont arrêtés et remis à nouveau en détention. Je profite donc de cette occasion pour mettre les citoyens en état d’alerte”.

Il a exhorté tous les résidents de l’État à être vigilants et à appeler le numéro d’urgence 615 au cas où ils remarqueraient un mouvement inhabituel de personnes ou de développement, car les détenus évadés voudraient se rendre dans des zones où ils ne seraient pas facilement ré-arrêtés, répétant l’appel à l’action, “si vous voyez quelque chose de suspect, dites-le”.

Le gouverneur a également appelé les habitants de l’État à ne pas tenir compte des spéculations qui circulent sur les médias sociaux concernant la raison de l’attaque, déclarant que les autorités ont commencé à enquêter sur cette question.

“Soyez assurés que nous continuerons à faire tout ce que la Constitution nous autorise à faire pour sécuriser notre État”, a conclu le gouverneur Makinde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.